Né en 1936 à Khenchela en Algérie au sein d'une famille nombreuse (10 frères et soeurs), il est remarqué par un ancien nîmois, Paul Gevaudan qui entraîne alors Sétif.
En septembre 1955, il signe une licence amateur en faveur de Nîmes Olympique.
Elève au lycée Daudet, son professeur de sport, Marcel Rouvière (une figure de Nîmes Olympique, grand joueur et un de nos plus grands recruteurs, mort devant moi après un match de football opposant Nîmes à Angers.) le persuade de mener de front études et sport.

Tout en poursuivant ses études, il est intégré à l'équipe professionnelle de Nîmes-Olympique dont il deviendra le Capitaine, succédant à Pierre Barlaguet.
Il débute en équipe première contre Nice le 13 octobre 1957. Mais il a plus la tête à ses études qu'au foot, et sa carrière débute vraiment en 1960/61, où il devient titulaire indiscutable.

Pirnéa un passionné du Nîmes Olympique se souvient "J'ai eu la chance de le voir jouer un match de barrage à Limoges en 65 ou 66; il était beaucoup dans la victoire (but unique de Paul CHILLAN) qui a permis à notre équipe de se maintenir en 1ère division."

Il joue son dernier match contre Toulouse lors du printemps 1966.
Preuve de son intelligence en dehors du foot, il a obtenu au cours de ses études plusieurs licences (il obtient successivement une licence ès sciences, un DEA d'écologie, le doctorat de 3e cycle en écologie végétale et le doctorat ès sciences.) 
En 1965, il passe avec succès une thèse d'Ecologie à l'université de Montpellier.
Sur le plan sportif, il sort major d'un stage d'entraîneur.
En juin 1966, il quitte Nîmes et rentre en Algérie où il va enseigner à l'Université d'Alger. Il en devient même le directeur.


Il est intégré à l'INA (Institut National Agronomique) dont il devient le directeur en 1978. Son intense activité scientifique, notamment ses recherches concernant la steppe algérienne, lui vaudront d'être nommé professeur à l'université scientifique et technique Houari Boumedienne et recteur de cette université en octobre 1989, responsabilité qu'il  assumera jusqu'à la date de son assassinat le 31 mai 1994 sur le campus de l'université.

Lors de leur interrogatoire, ses assassins (terroristes intégristes) ont déclaré l'avoir abattu parce qu'il était "communiste et sa femme juive". Il était en fait membre du parti FLN auquel il cotisait depuis 1954 et son épouse Odile (Vice Présidente de notre association France-El Djazaïr), est une Nimoise issue d'une famille catholique.

 

Il gardait la nostalgie de Nîmes et revenait souvent dans la région.

 

Mustapha Bettache
Mustapha Bettache
Bernard Rahis (à droite)
Bernard Rahis (à droite)
Joseph Ujlaki
Joseph Ujlaki
Hassan Akesbi, Dominqiue Colonna (légendaire gardien de Reims) et Paul Calabro (Président du N.O.)
Hassan Akesbi, Dominqiue Colonna (légendaire gardien de Reims) et Paul Calabro (Président du N.O.)
Stanislas Golinski
Stanislas Golinski
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stephan Dakowski
Stephan Dakowski