Formation : Les Crocos adeptes du cru

 

Depuis le début de la saison, les joueurs formés au club trustent en moyenne 14,1 % du temps de jeu de leur équipe. Un chiffre dans la norme des championnats européens, et supérieur à la plupart des grandes ligues (11,8 % en Angleterre, 10 % en Allemagne, 6,2 % au Portugal et 5,5 % en Italie), excepté l’Espagne, qui continue de faire confiance à ses jeunes (17,6 %). Les extrémités sont occupées par la Suisse (25 %) et la Turquie (3,9 %). Et pour cause, depuis la saison 2015-2016, plus rien n’interdit aux clubs de la Süper Lig d’aligner une composition sans joueur Turc. 

Et si l’on s’intéresse à la Ligue 1 plus particulièrement, c’est le Nîmes Olympique qui s’appuie le plus sur la formation, avec un temps de jeu de 34,9 % (notamment occupé par Anthony Briançon et Sofiane Alakouch), loin devant le TFC (29,2 %) ou le Stade Rennais (25,9 %). Et alors qu’on pourrait penser que ce sont les plus gros budgets du championnat qui favorisent les joueurs venus d’ailleurs, le tiercé opposé est occupé par Strasbourg (2,6 %), Lille (1,6 %) et surtout Dijon (1,5 %). www.sports.fr

Pourcentage de minutes jouées par des joueurs présents au club pendant au moins trois saisons entre 15 et 21 ans (matches de Ligue 1 du 01/07/2019 au 18/03/2020)
Pourcentage de minutes jouées par des joueurs présents au club pendant au moins trois saisons entre 15 et 21 ans (matches de Ligue 1 du 01/07/2019 au 18/03/2020)

Les primes s'élèvent à 1 000 € par point pris. Chaque joueur touche donc 3 000€ en cas de victoire. Des bonus que les Nîmois accumulent actuellement avec cette série de quatre victoires consécutives qui porte le total de points à 27 dans cet exercice 2019/2020. Des sommes qui peuvent paraître excessives pour le commun des mortels mais qui sont assez éloignées de ce qui peut être pratiqué dans les autres clubs de l'élite.

CLIC POUR AGRANDIR

Classement des budgets de L 1 2019-2020

1. PSG 637 M€

2. OL 310 M€

3. Monaco 220 M€

4. Lille 120 M€

5. OM 110 M€

6. Saint-Étienne 100 M€

7. Nantes 70 M€

... Bordeaux 70 M€ (estimation)

9. Rennes 65 M€

10. Nice 50 M€

11. Reims 45 M€

12. Strasbourg 43 M€

13. Metz 40 M€

... Montpellier 40 M€

15. Dijon 38 M€

16. Toulouse 35 M€

17. Angers 32 M€

18. Amiens 30 M€

... Brest 30 M€

 

20. Nîmes 27 M€

Le Nîmes Olympique était entendu cet après-midi par la Direction nationale de contrôle de gestion (DNCG).

Le club a présenté son budget 2019/2020 qui devrait être proche de celui de cette saison soit 25 millions d'euros environ. À l’issue de l’audition, la DNCG a notifié au club l’absence totale de mesure contraignantes. La masse salariale n’est pas soumise à encadrement pour la saison à venir.

RECHERCHE ARTICLE OU PERSONNALITE

"S'il n'y avait que des équipes comme Nîmes Olympique en Ligue 1, on s'emmerderait moins"     (Pierre Ménès - Canal Plus)

clic sur les photos pour agrandir

Stanislas Golinski
Stanislas Golinski
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes