Il arrive à Nîmes pour la saison 1958/1959 à l'âge de 24 ans.

Il arrive des Golden Star de Fort de France en Martinique.

Il débute le 30 août 1959 à Lens. Il s'impose dès le début et devient l'âme de la défense.

Sélectionné en équipe de France 4 fois, (premier match contre la Hongrie le 23 mai 1964).

Grièvement blessé contre Sochaux, le 7 février 1965, (plus de 4 mois d'indisponibilité), il peine à retrouver sa pleine forme physique.

En 1966, Marcel Rouvière alors entraîneur, l'appelle comme adjoint et le fait jouer quand le besoin s'en fait sentir. Il jouera notamment contre Lens le 16 juillet 1968, lors d'un match de barrage qui verra Nîmes remonter en Division 1.

Il est transféré à Montpellier (encore un) le 7 octobre 1968.

Retour à Nîmes en mai 1973, où il devient l'adjoint de Kader Firoud puis d'Henri Noël.

En fin de contrat en juillet 1976, il quitte Nîmes.

Il était surnommé "la Pieuvre" vu ses tacles longs et fréquents.

Stanislas Golinski
Stanislas Golinski
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes