Comment dissocier ses 2 joueurs. Découverts par Jean Bousquet, ils arrivent en même temps au Nîmes Olympique.  Ils signent tous les deux au club le 30 juillet 1970 et arrivent en France, le 12 septembre 1970.

 

Nîmes Olympique 1970/1971
Nîmes Olympique 1970/1971

A noter qu'entre Landi et Scherer se trouve Noêl Jeannot, (frère de René Jeannot, ancien maire d'Aigues-Mortes). Merci à M. Bruno Diot pour ses précisions.

 


Ion Pircalab, international roumain (38 sélections) débute le 26 septembre 1970 contre Metz (4 à 2).

Très vite, il va s'imposer et devenir l'idole du stade Jean-Bouin. 3 ans de délice, de dribbles, d'arrières adverses ridiculisés.

Il est vite surnommé "Piccolo" par le public.

Un soir d'Octobre1972, il atomise son adversaire direct , l'arrière international Rostagni et enflamme pendant 90 minutes le stade.

Il deviendra alors l'homme à abattre par ses adversaires. Ce qui arrive le 11 mars 1973 à Jean Bouin contre le stade de Reims en huitième de finale de la coupe de France.

Il est grièvement blessé (rupture du tendon d''Achille) et ne parviendra jamais à se remettre de cet accident.

Il retourne en Roumanie en juin 1974, (un jubilé sera organisé en son honneur le 3 janvier 1974) mais son souvenir reste à jamais gravé dans le coeur des anciens qui l'ont vu joué.

 

Floréa Voinéa, international roumain (10 sélections) débute le 19 septembre 1970 face à Bastia.

C'était un excellent technicien qui ne restera que 2 ans à Nîmes, transféré en juin 1972 à la demande de son club d'origine, le Dynamo de Bucarest, opposé au renouvellement de autorisation de séjour en France.

Stanislas Golinski
Stanislas Golinski
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes