Que retenir de la conférence de presse côté sportif et supporters :

- 2 Joueurs vont arriver et peut-être un troisième
- Pas de départ cette année, Briançon devrait donc faire 1 année de plus chez nous
- Budget 40 millions d'€
- Objectif maintien
- Totale confiance à Arpinon pour la saison entière (Rani Assaf ne croit pas au changement d'entraîneur en cours de saison)
- Tarif préférentiel pour les abonnés de l'année dernière qui bénéficieront d'une réduction de 25 % puis un remboursement s'il n'est pas possible d'accueillir le public
- Il n'y aura aucun dialogue avec les supporters "je détiens 80 % du capital, donc c'est moi qui décide"
- Pas de fumis cette année et encore moins au milieu d'une tribune. (Les fumis doivent être réalisés par des artificiers professionnels d'après la loi)

Du côté Sponsoring et Stade :
- nous jouerons encore 2 ans aux Cositères
- R.A : "C'est un partenariat de longue durée, ce contrat ne concernera pas que le sponsoring du maillot."
- Vincent Bastid : "On envisage la possibilité de relocaliser notre siège social dans le nouveau stade du Nîmes Olympique. Cela représente 350 et à terme près de 550 collaborateurs."
- R.A : Jouer devant 5.000 personnes ne serait pas rentable. Jouer à huis-clos serait terrible. J'espère qu'il y aura un assouplissement des mesures. Avec l'arrêt du championnat on a perdu quasiment 5 millions d'euros. Mais ça ne remet pas en cause la santé financière du club."
- V.B : "L'idée du groupe Bastide c'est que le groupe s'implique dans des équipes locales. C'est aussi une aventures d'hommes. Ce que j'apprécie dans la vision de Rani Assaf c'est qu'il a une vision pragmatique, sait faire la part des choses entre le côté sportif et économique."
- Hectare évincé alors qu'il avait encore 1 an de contrat "on ne peut pas faire que des heureux"
- Niveau institution, les discussions commenceront courant juillet pour le sponsoring.

clic sur les photos pour agrandir

RECHERCHE ARTICLE OU PERSONNALITE

Stanislas Golinski
Stanislas Golinski
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes