Birger Meling : "Reda Hammache m’a montré une vidéo de l'ambiance aux Costières, c’était magnifique" 

Publié le mercredi 5 août 2020 16:32 - Colin DELPRAT
Les meilleurs déclarations du défenseur international norvégien qui a répondu le plus possible en français aux questions des journalistes :  
Son choix de rejoindre Nîmes :
"J'ai rejoint Nîmes car c'est une équipe qui veut avancer et progresser. Je suis très content d’être ici et de jouer en Ligue 1. Je veux contribuer à développer le club. Il y a eu un intérêt du club en janvier mais ça ne s'est pas fait. Depuis j'ai regardé les matches, je me suis renseigné sur la ville et le stade. J'ai pu connaître l’équipe avant mon arrivée en France."
Les discussions avant son transfert :
"J’ai beaucoup parlé avec Reda (Hammache, le directeur sportif NDLR) avant mon arrivée puis avec Jérôme (Arpinon, le coach) pour avoir une image de l’équipe et une compréhension du jeu. J'ai eu un très bon feeling. C'était important. C’était une très bonne opportunité et le moment pour moi de trouver un nouveau challenge."
Son adaptation et son intégration :
"C’est difficile avec la chaleur évidemment (sourire). C’est un peu difficile aussi avec la langue mais je travaille chaque jour pour progresser. Le club m’a beaucoup aidé pour mon intégration, tout comme les joueurs. Le vestiaire est comme une famille."

Son apprentissage de la langue :
"J’ai des bases en Français car je l'ai appris à l'école. C’est encore un peu difficile quand vous parlez très vite ou tous en même temps (sourire). C’est très important pour moi d'apprendre la langue pour la vie sociale, sur le terrain et dans la ville. C’est un avantage."
Sa double préparation avec Rosenborg et Nîmes : 
"Je me sens bien. C'est vrai qu'avec la Covid-19, la présaison a été très longue en Norvège. Je suis un peu épuisé de faire que des entraînements (sourire). J’ai hâte que le championnat commence. Je progresse mais j'ai encore besoin d'un peu d’acclimatation par rapport à la chaleur et le jeu. Je pense que la différence entre la Norvège et la France se fait au niveau physique et au niveau talent. Je vais relever le challenge."
Son expérience en Coupe d'Europe et en sélection :
"Bien sûr, jouer une compétition européenne était une vraie opportunité. J'ai pris plaisir à jouer au plus haut niveau en Coupe d'Europe comme en sélection. Maintenant à Nîmes, chaque semaine, je vais avoir le moyen de montrer mes qualités dans un championnat de très bon niveau."
Sa vision du public :
"Quand j’ai parlé avec Reda, il m’a montré une vidéo de l'ambiance aux Costières c’était magnifique. Je suis pressé de découvrir ce public en espérant que cela soit possible avec la Covid."
Son profil :
"Je me définirais comme un joueur avec de l’intensité et de l’enthousiasme. Le plus important à mon poste est de bien défendre mais j’espère apporter un plus sur le plan offensif." 
Son expérience en Angleterre : 
"J’ai joué un an à Middlesbrough en U20. C’était la seule chose possibilité que j’avais à l’époque. J'ai vécu une super année, j'ai gagné en expérience. Ella m’a permis de devenir joueur footballeur professionnel et d'écrire une belle ligne sur mon CV."

clic sur les photos pour agrandir

RECHERCHE ARTICLE OU PERSONNALITE

Stanislas Golinski
Stanislas Golinski
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes