Nîmes Olympique - Le fabuleux destin de RENAUD RIPART...


Depuis maintenant plusieurs mois, Renaud Ripart est l'un des grands espoirs su Nîmes Olympique. A seulement dix neuf ans, ce pur produit nîmois n'est qu'au début d'une carrière, qui semble très prometteuse...


Renaud Ripart, 100% nîmois !
Renaud Ripart, 100% nîmois !
Renaud Ripart, quel est votre parcours dans le football ? 
J'ai commencé à quatre ou cinq ans au SC Castanet, un petit club de Nîmes. Quelques années plus tard, je suis allé au Nîmes Olympique et depuis, je n'ai plus quitté le club. 

Vous êtes donc un pur produit nîmois... 
Oui, c'est sûr ! C'est vraiment fabuleux de jouer pour son club de coeur, surtout que je voyais les professionnels quand j'étais petit. Comme tous les jeunes, je voulais devenir comme eux. Aujourd'hui, c'est mon tour donc je profite de chaque instant. 

Quel premier bilan pouvez vous tirer de votre début de saison ? 
Mon entame a été compliquée puisque je ne faisais pas de très bons matchs. Heureusement, ça va beaucoup mieux depuis, à l'image de ma rencontre face à Niort. Il faut que je continue sur cette lancée. Nous les attaquants, on nous demande de marquer des buts. Même si on ne fait pas de superbes performances, on doit scorer. A moi de continuer dans cette voie.

"J'espère marquer encore quelques buts..."

Qu’espérez vous pour les prochaines semaines ? 
Marquer encore quelques buts pour avoir le plus de temps de jeu possible pour continuer à progresser et à aider mon club. 

Enfin, que diriez vous à un jeune nîmois qui voudrait percer comme vous ? 
Je lui dirais de beaucoup travailler. Ce n'est parfois pas simple d'être dans un centre de formation. Mais si les jeunes sont là, c'est qu'ils ont du talent. A eux de le prouver en travaillant encore et encore pour être meilleur que les autres. 

Propos recueillis par Bérenger Tournier

Renaud Ripart 
Né le 14 mars 1993 
1m81 - 73kg 
Poste : attaquant 

Parcours : SC Castanet - Nîmes Olympique

 

http://www.foot30-48.fr/Nimes-Olympique-Le-fabuleux-destin-de-RENAUD-RIPART_a1253.html

 

 

 

Interview de Renaud Ripart (Nîmes Olympique)

Par nimesmediatheque    Le 01/07/2012

Renaud Ripart

Renaud Ripart, auteur de 2 buts en 16 apparitions en championnat la saison dernière, a accepté de répondre aux questions de Nîmes Médiathèque et revient sur la saison de National et ses premiers pas aux Costières.


Nîmes Médiathèque : Avant de commencer, comment vas-tu ?

Renaud Ripart : Bonjour, tout va très bien merci.

 

N.M. : Comment s'est faite la reprise de l'entraînement ?

R.R. : Très bien, tout s’est passé dans la bonne humeur, on était content de se retrouver, c’est de bonne augure pour la suite de cette préparation je pense.

 

N.M. : Peux-tu nous décrire ton parcours jusqu'à ton intégration en équipe une du Nîmes Olympique ?

R.R. : J’ai commencé le foot à 4 ans au SC Castanet Nîmes ou j’y ai joué presque 9 ans avant de rejoindre le Nîmes Olympique. J’ai donc fait ensuite mes classes en catégorie jeunes à Nîmes (U13, U15, U17, U19) et j’ai eu la chance d’intégrer l’équipe première, durant la saison dernière, ce qui est une grande fierté pour moi.

 

N.M. : Tu foules pour la première fois la pelouse des Costières face à Orléans (1-1, 12e journée) le 12 octobre 2011. Qu'as tu ressenti de particulier ?

R.R. : Ca reste évidement un moment fort et intense puisque c’était mon premier match, j’attendais ce moment depuis longtemps, et puis pour moi qui suis nîmois et qui depuis tout petit allais voir dans ce même stade les matchs, se retrouver de "l’autre côté", c’est beaucoup d’émotion et de bonheur.

 

N.M. : Et tu marques ton premier but face à Frejus-St-Raphael (4-1, 20e journée) le 13 janvier dernier. Peux-tu revenir sur ce but pour nous ?

R.R. : A l’image de la question précédente, ce sont les mêmes sentiments que j’ai ressenti lors de mon premier match sauf qu’ici ils étaient multipliés par 10 voir 100. Et puis je marque mon premier but aux Costières devant ma famille, mes amis, je ne pouvais pas rêver mieux ! Même si ce n’était peut-être pas le plus dur je ne l’oublierai jamais. Je pense qu’avec le match de la montée contre Le Poirée sur Vie, c’est le meilleur moment que j’ai vécu pendant cette saison.

 

Renaud Ripart

 

N.M. : Comment as-tu vécu cette belle issue en fin de saison avec l'accession en L2 ainsi que le titre de champion de National ?

R.R. : Personnellement, pour moi vivre une montée en L2 pour ma première année avec les pros c’est déjà quelque chose d’exceptionnel, et en plus le faire dans le club de mon cœur c’est encore plus beau. Ensuite collectivement cela a été une année très dure, avec tous les ennuis que l’on a connus, c’est une récompense pour nous tous et ça rend cette montée encore plus forte.

 

N.M. : Comment s'est passée l'entente dans le groupe la saison dernière, malgré les rumeurs d'altercations dans les vestiaires entre joueurs et staffs ?

R.R : Des altercations ? C’est peut être une rumeur mais elle est fausse. Durant toute la saison, on a eu un groupe soudé même si ça n’a pas toujours été évident dû à nos résultats très irréguliers, mais on n’a jamais lâché, on avait le même objectif, et c’est ce qui nous a permis de faire la différence sur la fin de la saison.

 

N.M. : Tu n'as, malgré deux buts au compteur, jamais été titulaire. Tu aspires à quoi avant ce début cette saison sur le plan individuel ainsi que collectif ?

R.R. : Tout d’abord, personnellement mon objectif et de rester sur la dynamique de la saison dernière en essayant d’avoir le plus de temps de jeu possible en L2. Et puis après collectivement, l’objectif c’est le maintien avant tout.

 

N.M. : As-tu eu des contacts avec d'autres clubs jusqu'à présent ?

R.R. : Aucun, il me reste encore une année de contrat en tant que stagiaire professionnel, je suis bien à Nîmes et je n’ai pas envie de me projeter sur mon avenir pour l’instant.

 

N.M. : Monaco, Nantes, Lens, Auxerre, Caen... Ton avis sur cette L2 ou L1 bis où Nîmes devra batailler ferme pour obtenir le plus rapidement possible son maintien ?

R.R. : Oui c’est vrai que la L2 est encore plus relevé cette année, cela sera une saison longue et dure. Maintenant nous n’avons pas de complexe d’infériorité à faire vis-à-vis de certains clubs, si nous sommes en L2 c’est que nous méritons notre place, on doit être à la fois prudent mais aussi confiant.

 

N.M. : Depuis début juin à lieu l'EURO 2012 avec une élimination de la France en quart de finale. Que penses-tu de tout ce qu'il s'est passé en Equipe de France (l'affaire Nasri, le niveau de jeu, le match face à la Suède etc) ?

R.R. : Comme tout les français c’est vrai que je suis déçu du résultat, mais aussi de la manière dont cela passé, il y a encore eu une fois plusieurs polémiques concernant l’Equipe de France et c’est surtout ça que je regrette. Maintenant on ne peut pas refaire l’histoire, ce qui est fait est fait et même si on peut toujours revenir sur les différents épisodes de cet Euro, que ce soit sportivement ou extra sportivement, je préfère ne pas trop m’attarder sur ce sujet.

 

N.M. : Un dernier mot pour tous les supporters du Nîmes Olympique qui te liront ?

R.R. : Juste leur dire merci pour tout le soutien qu’ils apportent au Nîmes Olympique chaque jour.

 

N.M. : Merci à toi Renaud, Nîmes Médiathèque te souhaite une bonne continuation ainsi qu'une bonne saison avec le NO.

 

Stanislas Golinski
Stanislas Golinski
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes