A chaque journée de championnat, chaque pelouse naturelle sera évaluée :

Pour la Ligue 1® par : les capitaines de chaque équipe, les entraîneurs de chaque équipe, l’arbitre central de la rencontre et le réalisateur TV principal de la rencontre ;

Pour la Domino's Ligue 2® par : les capitaines de chaque équipe, les entraîneurs de chaque équipe et l’arbitre central de la rencontre.


Les critères d’évaluation, au nombre de 5, sont les suivants :

Pour les capitaines, entraîneurs et l’arbitre central :
-Trajectoire du ballon au sol
-Souplesse/Dureté du sol
-Qualité des appuis (Changement de direction, accélération, arrêt course…)
-Qualité du tapis végétal (densité, couleur, homogénéité)
-Note d’appréciation globale de l’aire de jeu.

 Pour le réalisateur TV :
-Aspects visuels (tonte, zones rapiécées, abîmées, comportement aux tacles…)
-Couleur (qualité du vert, homogénéité, qualité des tracé…)
-Comportement du ballon (Faux-rebond, trajectoire, rebond vertical, roulement…)
-Comportement du joueur (Changement de direction, appuis, qualité des courses, …)
-Note d’appréciation globale de l’aire de jeu

Chaque critère fait l’objet d’une note de 1 à 20, 1 étant la moins bonne note et 20 la meilleure, les notes intermédiaires permettant de nuancer le jugement des acteurs qui notent.

Les délégués remettent avant le match aux entraineurs et capitaines des 2 équipes et l’arbitre central, ainsi qu’au média manager (qui la transmettra au réalisateur TV en Ligue 1®) une grille qui devra leur être retournée avant que les acteurs du jeu et le réalisateur TV ne quittent le stade.

Les classements sont établis en effectuant la moyenne de l’ensemble des notations réellement attribuées (voir article suivant).

Ils sont effectifs à partir de la 2ème journée et dévoilés à l’issue de chaque journée de championnat de Ligue 1® et Ligue 2®.

Dans l’hypothèse où un critère n’est pas rempli, la note de 0 lui est affectée et est retirée des calculs pour déterminer les moyennes nécessaires au classement.

Pour assurer sa faisabilité, sa fiabilité, son suivi et son contrôle statistique, la Commission Surface de Jeu s’appuie sur le dispositif informatique de la LFP et fait des analyses à des points réguliers tout au long de la saison.

Les coefficients de pondération suivants sont informatiquement appliqués sur la moyenne des notations :

  • capitaine club recevant : coefficient 0,5
    entraîneur club recevant : coefficient 0,5
    capitaine club visiteur : coefficient 1
    entraîneur club visiteur : coefficient 1
    arbitre central : coefficient 2
    réalisateur TV (en Ligue 1 uniquement) : coefficient 1

Les notes attribuées par le club recevant (capitaine + entraineur) ne sont pas prises en compte informatiquement dans la notation de la pelouse si elles sont supérieures de 4 points (ou plus) d’une part aux notes attribuées par les capitaines et entraineurs du club visiteur ET d’autre part à celles attribuées par l’arbitre central.
Exemple : moyenne du club recevant = 15/20 ; moyenne club visiteur et arbitre = 11/20. La note du "club recevant" n'est, alors, pas prise en compte

Mustapha Bettache
Mustapha Bettache
Bernard Rahis (à droite)
Bernard Rahis (à droite)
Joseph Ujlaki
Joseph Ujlaki
Hassan Akesbi, Dominqiue Colonna (légendaire gardien de Reims) et Paul Calabro (Président du N.O.)
Hassan Akesbi, Dominqiue Colonna (légendaire gardien de Reims) et Paul Calabro (Président du N.O.)
Stanislas Golinski
Stanislas Golinski
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stephan Dakowski
Stephan Dakowski