Retrouvez les réactions des coachs José Pasqualetti, Bernard Casoni et de l’attaquant valenciennois Anthony Le Tallec après ce match nul 2-2 entre le VAFC et le NO.

José Pasqualetti est satisfait du point obtenu à Valenciennes.

José Pasqualetti est satisfait du point obtenu à Valenciennes.

José Pasqualetti, coach de Nîmes : « C’est un bon résultat. A la mi-temps, on était bien content du score (0-1). On a été battu dans l’impact physique, dans l’envie et dans le pressing en première période. Il était important pour moi de voir la capacité de réaction de mon équipe. Des buts, on en prend et on en marque. Je ne regarde pas le goal average. En 4 ans à Istres on me disait pareil, qu’on prenait des buts, mais le foot est avant tout un jeu. Dans le dernier quart d’heure, les deux équipes pouvaient gagner. La ligue 2 sera ouverte. A la pause, j’ai demandé un peu plus de simplicité. Notre salut passait par les côtés contre leur 3-5-2. Surtout à 1-0 ce n’était pas perdu et il fallait jouer le coup à fond. Koura ? J’espère qu’il restera chez nous, c’était la bonne solution que j’avais sur le banc et en plus il est dans l’esprit. J’espère garder Cissokho aussi. Il y a plein de clubs qui se renseignent. Mais sur la table, il n’y a pas une proposition ferme qui arrive. Actuellement, on n’est pas obligés de vendre. Pour la Coupe de la Ligue, Cordoval a pris une grosse béquille sur la cuisse et devrait être forfait. Mardi à Angers, il faudra faire tourner pour impliquer tout le monde. Les mecs sur le banc étaient à fond derrière leurs collègues cet après-midi. Une saison est très longue, tout le monde doit jouer le jeu. »

Bernard Casoni, coach de VA : « Sur le plan comptable on préférerait avoir 3 points c’est sûr. Mais je suis surtout déçu pour les joueurs. C’est frustrant car on a tout donné et qu’on méritait la victoire. Mais ce n’est pas illogique non plus d’être quelques fois en difficulté et de faire nul. On a eu des petits trous d’air mais on le savait. On a fait que 2 séances sur le plan tactique. Mais on est en progression. Je suis content de la prestation de mes joueurs. Le 3-5-2,  c’est pour optimiser le rôle des joueurs dont nous disposons. Ils ont été excellent dans l’implication. L’égalisation, ce n’est pas dû au relâchement, mais plutôt à l’envie de trop vouloir défendre ce but d’avance et de se tromper d’objectif, d’arrêter de jouer. Maintenant, on va essayer de gérer au mieux l’effectif avec déjà un match dans trois jours. J’avais demandé à mes joueurs d’avoir la bonne attitude et ils l’ont eue. C’est notre deuxième match de « préparation », nous avions des joueurs arrivés il y a 4-5 jours. On est surtout attentif au niveau des blessures. Seul Guihoata a eu un peu mal aux adducteurs en fin de match. »

Anthony Le Tallec, attaquant de VA : « J’ai ouvert le compteur aujourd’hui, c’est le principal. Mais j’aurais pu mieux faire. Je ne suis qu’a 60%. Le coach nous a dit que c’était nos matchs de préparation en août. On a eu un gros trou entre la  55e et la 70e minute. On a mal géré cette période là, mais c’était prévisible. On aurait peut-être dû plus se replier. Le 3-5-2, c’est une option supplémentaire. On peut faire plein de choses avec ce système là. C’est de bon augure pour la suite. Dans ma tête, je suis prêt a faire une saison en Ligue 2 avec VA et je donnerai tout à 100%. Mais dans le football, ça peut aller très vite aussi.  Je pense qu’il faut repartir de zéro maintenant avec un nouveau coach. Il faut effacer la saison dernière et repartir sur de bonnes bases. Avec cette équipe, on peut faire de belles choses. L’objectif c’est le maintien, mais avec ce groupe à 100%, on peut viser plus haut. Avec la recrue Poepon, on a vu qu’ on pouvait être complémentaires. Il faut prendre des automatismes, mais on peut bien s’entendre. »

 

Mustapha Bettache
Mustapha Bettache
Bernard Rahis (à droite)
Bernard Rahis (à droite)
Joseph Ujlaki
Joseph Ujlaki
Hassan Akesbi, Dominqiue Colonna (légendaire gardien de Reims) et Paul Calabro (Président du N.O.)
Hassan Akesbi, Dominqiue Colonna (légendaire gardien de Reims) et Paul Calabro (Président du N.O.)
Stanislas Golinski
Stanislas Golinski
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stephan Dakowski
Stephan Dakowski