4 149 spectateurs plus faible affluence de  Ligue 2 aux Costières depuis le 3/5/2002 (Nimes - Gueugnon     3 - 1)  3 426 spectateurs 



Les réactions :
Régis Brouard : « Comment peut-on perdre un match comme ça ? On peut chercher toutes les explications, le constat est là. Il faut faire quoi pour ramener ne serait-ce qu’un point ? Des matches comme celui-là on en a fait quelques un et on est repartis avec rien du tout. C’est incroyable quand même ».

José Pasqualetti : « On a trois points ! On a été brouillons mais on a mis du cœur. C’est vrai que Niort peut s’en mordre les doigts mais c’est le problème de Niort. Pas le mien. Nous, on avait une obligation de résultat quelque soit la manière. Je suis content pour les joueurs qui sont allés la chercher. On ne peut qu’insister sur la fierté et le dépassement de soi ».

Toifilou Maoulida : « Ce match, on est allés le chercher avec les tripes. On a eu un bon état d’esprit : de la combattivité, de la générosité. On sortait de deux défaites, ce n’était pas facile. C’est d’autant plus une belle victoire ».

Jonathan Parpeix : « On l’a mérité cette victoire. Celle-là, elle fait du bien mais on a été la chercher. Je pense qu’on a fait 90 minutes de haut niveau. Tout le groupe voulait gagner ce match ».



Mustapha Bettache
Mustapha Bettache
Bernard Rahis (à droite)
Bernard Rahis (à droite)
Joseph Ujlaki
Joseph Ujlaki
Hassan Akesbi, Dominqiue Colonna (légendaire gardien de Reims) et Paul Calabro (Président du N.O.)
Hassan Akesbi, Dominqiue Colonna (légendaire gardien de Reims) et Paul Calabro (Président du N.O.)
Stanislas Golinski
Stanislas Golinski
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stephan Dakowski
Stephan Dakowski