23 JUILLET 1916 : NAISSANCE D’UN FORMATEUR

jeudi 23 juillet 2020 - 08:30 - Richard Loyant

Entraîneur de renom, Pierre Pibarot a mis ses connaissances au service des sélections puis de l’INF Vichy, formant des générations de professionnels.

Pour la grande majorité des joueurs passés au CNF Clairefontaine, Pierre Pibarot n’évoque que son terrain d’honneur, inauguré en 1988 lors de l’ouverture du Centre. La plupart ignorent sans doute qu’il tire son nom de l’un des plus grands formateurs du football français.

Né le 23 juillet 1916 à Alès (Gard), Pierre Pibarot a d’abord été joueur professionnel, formé à l’Olympique Alésien où il a évolué des minimes aux seniors, avant d’être recruté en 1937 par le FC Sochaux-Montbéliard. Sa carrière sera prématurément stoppée en 1945 alors qu’il évolue au FC Nancy, victime d’une grave blessure au genou.

Le Cévenol se tourne alors vers le métier d’entraîneur, d'abord dans son club d’origine puis au Nîmes Olympique. Il remporte le championnat de France de Division interrégionale 1950 (l’actuelle Ligue 2) et permet au club gardois d’accéder à l’élite.

Désormais reconnu, il va alors œuvrer pour la FFF. Entraîneur et tacticien des Bleus de 1951 à 1954 auprès du sélectionneur Gaston Barreau, il devient ensuite le premier "instructeur national" de la Fédération. Les sélections de jeunes sont alors sous sa responsabilité et il mène notamment les Juniors de Jean Deloffre et Jean Djorkaeff à la troisième place du Tournoi UEFA 1958.

De retour en club, il conduit le RC Paris à la deuxième place du championnat de France 1962, revient trois saisons au Nîmes Olympique puis devient directeur sportif de l’Olympique Lyonnais. Avant un dernier tournant.

En 1972, le président de la FFF Jacques Georges et celui du Groupement du football professionnel (LFP aujourd’hui) Jean Sadoul le choisissent pour diriger l’Institut national du football (INF), centre de formation des joueurs de 16 à 19 ans, qui ouvre ses portes le 6 novembre de cette année-là à Vichy (Allier). Il participe alors à l’éclosion de nombreux joueurs professionnels et de futurs internationaux (Jean-Luc Ettori, Didier Christophe, Alain Couriol) jusqu’à sa retraite, le 1er juillet 1981. Cinq mois avant son décès le 26 novembre de la même année à Montpellier, à l’âge de 65 ans.

PIERRE PIBAROT EN BREF

 

Né le : 23 juillet 1916 à Alès (Gard).
Joueur : Olympique Alésien (1934-1937), FC Sochaux-Montbéliard (1937-1943), EF Nancy-Lorraine (1943-1944), FC Nancy (1944-1945).
Entraîneur : Olympique Alésien (1945-1950), Nîmes Olympique (1950-1955), France (1951-1954), sélections de jeunes (1954-1958), RC Paris (1958-1963), Nîmes Olympique (1964-1967), Olympique Lyonnais (conseiller technique, 1967-1971), INF Vichy (directeur, 1972-1981).
Palmarès : championnat de France de Division interrégionale 1950 (Nîmes Olympique, entraîneur)

RECHERCHE ARTICLE OU PERSONNALITE

clic sur les photos pour agrandir

Stanislas Golinski
Stanislas Golinski
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes