JEAN-MARC CONRAD, NOUVEAU PRESIDENT

(Photos J.-M.C.)

Jean-Marc Conrad avait déjà entamé des négociations avec le club il y a quatre ans. (Photos J.-M.C.)

La passation de pouvoir a eu lieu ce matin, lors d’un conseil d’administration extraordinaire qui a scellé la vente du Nîmes Olympique à Jean-Marc Conrad, accompagné de trois autres actionnaires, à savoir Serge Kasparian (hôtellerie, restauration), Rani Assaf (groupe Iliad) et Tagmi Rabah (Grande Distribution). Ancien président-fondateur du club d’Arles-Avignon qu’il a fait monter en Ligue 1 en 2010 avant d’être remplacé par Michel Salerno cette même année, Jean-Marc Conrad a officialisé son arrivée à la tête du Nîmes Olympique aux côtés de Jean-Louis Gazeau lors d’une conférence de presse tenue en ce début d’après-midi. ” C’est avec une certaine émotion que nous cédons le club “, a reconnu Jean-Louis Gazeau, à la tête des crocos depuis 11 ans. Un départ qu’il a ” souhaité “, afin de redonner un ” allant “, au club. Malgré son retrait de ” toutes fonctions au sein du club “, Jean-Louis Gazeau assure rester ”un supporter “, du Nîmes Olympique.

Un montant inférieur aux cinq millions demandés ?

René Marsiglia a été conforté dans ses fonctions d'entraîneur.

René Marsiglia a été conforté dans ses fonctions d’entraîneur.

Jean-Marc Conrad, 50 ans, par ailleurs président du club du Pontet dans le Vaucluse (en CFA, NDLR), a racheté toutes les parts du club, soit un peu plus de 98%, le reste restant aux mains de l’association. Le nouvel homme fort du Nîmes Olympique assure qu’il s’agit “d’un choix réalisé dans la pérennité et dans la continuité “. Le montant de la transaction n’a pas filtré mais il serait inférieur aux cinq millions demandés par Jean-Louis Gazeau. Pour rappel, des négociations avaient échoué il y a quatre ans entre les deux hommes mais cela ne les a pas empêché de garder ” un très bon contact “, assurent-ils. La transaction a commencé il y quelques mois en dépit des résultats sportifs décevants du club. ” Il ne s’agit pas d’un frein. On a un plan A avec la Ligue 2 et un plan B avec le national.  Nous dévoilerons notre projet après cette opération maintien. Nous sommes concentrés sur le match de vendredi à Bastia “.

Viser la Ligue 1

Au sein du club, les salariés sont assurés de garder leur poste. À commencer par René Marsiglia et son staff technique, qui a été conforté dans ses fonctions. ” Depuis qu’il est arrivé, l’équipe a montré de belles prédispositions et des vertus insoupçonnées. On ne va pas jeter le bébé avec l’eau du bain “. Jean-Marc Conrad a rencontré les joueurs à l’issue de leur entrainement pour annoncer la nouvelle. Le nouveau président des crocos s’affiche ”en meneur d’homme et pas en technicien du foot. ” Il l’assure, il n’a jamais imposé ses choix à un entraineur. Son souhait le plus fort, ramener ” une institution du foot français comme Lens ou Metz en Ligue 1 “. Pour cela, il n’est pas encore question d’investir des millions mais de se ” doter de moyens nécessaires à ce projet. L’argent ne fait pas toujours tout “. Jean-Marc Conrad va être immédiatement dans le bain puisqu’il accompagnera l’équipe à Bastia, dans un match crucial pour le maintien.

Jean-Marie Cornuaille

jeanmarie.cornuaille@objectifgard.com

Jean-Louis Gazeau revient sur son rêve, un stade commun à Montpellier Hérault et Nîmes

Jean-Louis Gazeau parle des investisseurs américains et des matches à 18 h 45

Après des années d'errements au niveau de la présidence, Jean-Louis Gazeau reprend en main le Nîmes Olympique en 2002 alors en national. Le but avoué, refaire de l'équipe une place forte du football. Mais, Nîmes va s'engluer dans ce championnat et va même perdre son statut professionnel et son centre de formation. Seul sursaut, en 2005, l'équipe passe à un fil de la montée et perd en demi-finale de la Coupe de France face à Auxerre, après avoir éliminée les Verts de l'ASSE,  l'AC Ajaccio, l'OGC Nice et le FC Sochaux, 4 clubs de Ligue 1.

La vie sera rude pour lui, ayant autant affaire à la fronde de certains supporters qu'avec la rivalité du Président de l'association Frédéric Sigal.

Heureusement, il va connaitre le bonheur de la montée en 2007 2008,  en arrachant sa qualification lors de la dernière journée du championnat, le 16 mai 2008, en battant le Stade lavallois 3 à 1 dans un stade des Costières archi-comble (18 530 spectateurs), explosant ainsi le record d'affluence en championnat national. Une performance rendue possible grâce au judicieux recrutement, en janvier, de Robert Malm qui inscrit pour cette fin de saison la bagatelle de 16 buts en 16 matchs.

 

La première saison en Ligue 2 sera difficile et Jean-Louis Gazeau n'a d'autre choix que de renvoyer l'entraîneur de la montée, Jean-Luc Vanucchi (on est alors dernier avec 10 points au soir de la 17ème journée).

Son choix se portera alors sur Jean-Michel Cavalli qui va sauver le club de la relégation.

Conforté en Ligue 2, Jean-Louis Gazeau arrive à faire partir Frédéric Sigal de l'association, après moults évènements.

Le prochain chantier sera la création d'un centre de formation  dans le but de donner au club de Nîmes Olympique, un outil pour s'installer durablement dans le monde du football professionnel. Un lieu de vie où se côtoieraient tous les membres du club, les dirigeants, les entraîneurs et les joueurs des équipes première et amateurs. 

Un projet confié aux deux architectes Julio et Anthony Pascual, qui prévoit la construction de deux bâtiments aux côtés des deux déjà en fonction et de la mise en place de six terrains, dont un synthétique, pour toutes les équipes, la professionnelle et les amateurs.
Dans le détail, les 9 à 10 hectares de cette partie de La Bastide, choisis « parce que c'est un cadre exceptionnel et, surtout, tout de suite opérationnel, contrairement aux autres terrains que j'ai étudiés » , précise M. Gazeau, accueilleront le futur siège de Nîmes Olympique, avec bureaux et salles de réunion sur deux étages, et 600 m 2 (les services billetterie et commercial resteraient aux Costières), encore 600 m 2 pour un autre bâtiment en rez-de- chaussée et six vestiaires pour les jeunes footballeurs. Ces deux structures se rajouteront à l'internat, avec salle de restauration et de loisirs, déjà en partie rénové, et au bâtiment utilisé par les équipes amateurs.
Jean-Louis Gazeau désire que « la section professionnelle déménagee seulement quand la structure sera totalement opérationnelle » . Le dirigeant croco rêve de se tenir dans son nouveau bureau dès le début de la saison  2011/2012.

Jean-Louis Gazeau
Jean-Louis Gazeau

INTERVIEW DE JEAN-LOUIS GAZEAU

 

 

Pour le lancement de la nouvelle saison en Ligue 2, www.objectifgard.com a rencontré cette semaine, Jean-Louis Gazeau, Président du Nîmes Olympique ...

 

www.objectifgard.com vous propose de découvrir, l'interview dans son intégralité :

 

www.objectifgard.com : Quelles sont les ambitions du Nîmes Olympique au démarrage de cette nouvelle saison ?

Jean-Louis Gazeau : La continuité. Ce n’est pas spectaculaire mais c’est ce qu’il faut. Du côté sportif, il s’agit de continuer notre ligne de progression. Nous avons conservé la base de l’équipe avec quelques renforts car notre objectif était surtout d’améliorer le collectif. Nous souhaitons consolider, faire mieux que la saison dernière. Finir 7ème ou 8ème voir mieux si possible. Et, ce que j’ai vu des matches amicaux lors de la préparation, notamment face à Toulouse, où j’ai vu un très bon match, me laisse penser que nous sommes dans la vérité.

 

www.objectifgard.com :  Que pouvez-vous nous dire sur les nouvelles recrues ?

Jean-Louis Gazeau : Ce sont des joueurs que l’on connaissait, nous avions eu plutôt de bons échos les concernant. Les nouvelles recrues ne sont pas encore à 100% mais le potentiel exprimé lors des matches amicaux présagent de bonnes choses.

 

www.objectifgard.com : Est-ce que le recrutement est bouclé ?

Jean-Louis Gazeau :Je vous le confirme, le recrutement est bouclé. Le nombre de joueurs prévu est atteint d’autant plus que la masse salariale est entièrement utilisée. Les prochaines recrues arriveront certainement au mercato d’hiver, pas avant.

 

www.objectifgard.com : Concernant Jonathan Ayité, le flou a persisté durant la trêve. Il voulait partir puis finalement, il semble plein d’ambition pour le Nîmes Olympique pour la saison qui arrive ?

Jean-Louis Gazeau : Jonathan (Ayité) a eu un changement d’agent à la fin de la saison dernière. Cet agent lui a fait miroiter la possibilité de quitter Nîmes Olympique afin de rejoindre un club de Ligue 1. Ce qui a fait un peu tourner la tête du joueur et s’est fait ressentir sur le terrain. Aujourd’hui, Jonathan Ayité a pris la décision ferme de rester au club. Maintenant, si dans les mois qui viennent, il souhaite rejoindre un grand club, à lui de prouver sa valeur sur le terrain avec Nîmes Olympique.

 

www.objectifgard.com : Concernant la préparation, pourquoi avoir fait le choix à nouveau de la Corse ?

Jean-Louis Gazeau : Le stage c’est tout d’abord très bien passé. On a souhaité renouveler notre confiance aux installations de l’année dernière. Propiano offre un cadre idéal pour la préparation. Les joueurs n’ont pas souffert de la chaleur. Il a permis de renforcer la cohésion du groupe et de faire mieux connaissance.

 

www.objectifgard.com : La saison débute vraiment ce vendredi avec la rencontre face à Sedan en coupe de la ligue …

Jean-Louis Gazeau : C’est la troisième saison où l’on participe à la Coupe de la Ligue. Sur 6 tirages, nous avons dû faire face systématiquement à des déplacements. Je suis donc forcément déçu de devoir se déplacer une nouvelle fois à l’extérieur sur les terres de Sedan. J’aurai préféré recevoir mais on ne choisis pas ! C’est un match difficile qui nous attend, face à une équipe qui a l’ambition de rejoindre l’élite à la fin de la saison. Cette année, on souhaite faire une carrière en Coupe de la Ligue pour le challenge sportif et l’aspect financier, indéniablement. Espérons que l’on puisse atteindre le troisième tour afin de rencontrer une équipe de Ligue 1 aux Costières.

 

www.objectifgard.com : Quelques mots sur le projet de la bastide ?

Jean-Louis Gazeau : C’est un projet capital pour le club. Je rabâche une nouvelle fois mais cet investissement offre l’opportunité au Nîmes Olympique de pérenniser sa place parmi les meilleurs clubs de France. La décision a été prise par une majorité d’élus nîmois même s'il y a eu quelques dissensions. Moi, je pensais que ce projet allait satisfaire tout le monde mais je me suis trompé. J’ai été déçu par quelques réactions car le Nîmes Olympique appartient à tout le monde. Du côté de Montpellier, des projets similaires sont en cours sans aucune polémique.

 

www.objectifgard.com : On a la sensation que pour vous, la réalisation de ce projet à la Bastide est une fierté ?

Jean-Louis Gazeau : Oui, c’est une fierté de réaliser enfin quelque chose que l’on porte depuis longtemps. Il faut partir des fondations pour arriver au but que l’on s’est fixé : rejoindre l’élite et y rester dans les années qui viennent !

 

www.objectifgard.com : Les chiffres d’abonnement sont légèrement en retrait, comment l’expliquez-vous ?

Jean-Louis Gazeau : Nous avons réalisé la saison précédente le chiffre de 3800 abonnés. C’est un chiffre qui sera difficile à atteindre cette saison. On va s’en rapprocher et c’est une bonne chose. Tout le monde prédisait une chute importante des abonnements, la réalité est quant même différente. Nous avons déjà près de 2400 abonnés qui nous renouvellent leur confiance. Pour autant, le spectacle proposait l’année dernière n’était pas à la hauteur des attentes du public et la conjoncture économique expliquent en partie les raisons de ce léger recul. Cependant, les supporters voient bien les efforts que nous réalisons pour faire progresser le club.

 

www.objectifgard.com : Est-ce que les tarifs des places unitaires vont augmenter cette année ?

Jean-Louis Gazeau : Non, les tarifs sont pratiquement identiques. Seuls les sièges VIP vont augmenter car le service proposé est plus complet avec un véritable accueil avant les matches.

 

www.objectifgard.com :  Quel est votre objectif pour le premier match du championnat (déplacement à Ajaccio) ?

Jean-Louis Gazeau : Le démarrage d’une compétition est forcément important. L’objectif est donc de faire mieux que les deux années précédentes. Il ne faut surtout pas perdre et ne pas faire une mauvaise prestation. Ramener un point voir mieux permettrait de démarrer le championnat dans les meilleures conditions.

 

www.objectifgard.com : Pour finir, quelques mots pour les supporters ?

Jean-Louis Gazeau : J’aurais toujours le même discours ! Les supporters du Nîmes Olympique sont une valeur capitale pour la réussite du club. Dans une saison, il y a toujours des hauts et des bas mais tout le monde doit aller dans le même sens, tout le monde doit rester grouper et solidaire. Si on a nos supporters derrière nous, dans les mauvais moments notamment, il n’y aura pas de difficultés insurmontables. Mais sans eux, on n’y arrivera pas. Siffler un joueur qui perd un ballon, ce n’est pas supporter. Nous devons encourager les joueurs afin de réaliser l’objectif commun de tous les nîmois : voir le Nîmes Olympique accéder à l’élite rapidement !

 

 

www.objectifgard.com

 

Mustapha Bettache
Mustapha Bettache
Bernard Rahis (à droite)
Bernard Rahis (à droite)
Joseph Ujlaki
Joseph Ujlaki
Hassan Akesbi, Dominqiue Colonna (légendaire gardien de Reims) et Paul Calabro (Président du N.O.)
Hassan Akesbi, Dominqiue Colonna (légendaire gardien de Reims) et Paul Calabro (Président du N.O.)
Stanislas Golinski
Stanislas Golinski
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stephan Dakowski
Stephan Dakowski