Si Nîmes Olympique a connu peu de Présidents, au niveau entraîneurs, c'est tout le contraire.

Ce fut parfois le grand n'importe quoi.

- les entraîneurs étoiles filantes : Champ (1 match), Josip Skoblar, (6 mois), Léonce Lavagne (8 mois inclus les 2 mois de trêve), Laurent Fournier (3 mois), Michel Mézy (6 mois)....

- les entraîneurs renvoyés puis revenus : René Girard, Marcel Rouvière, Pierre Pibarot....

- et les autres, nombreux (je n'en citerais que quelques uns) : Henri Noël, Marcel Thomazover, Marcel Domingo, Cristen Nygaard, Jean Sérafin, Bernard Boissier, Daniel Roméo, René Exbrayat, Pierre Mosca, Régis Brouard, Didier Ollé Nicolle, Jean-Luc Vannucchi.

 

J'ai donc décidé de parler des 2 plus emblématiques d'entre eux (que j'aurais aussi pu mettre dans la catégorie joueurs d'ailleurs) et de Jean-Michel Cavalli, qui nous a sauvé d'une situation bien compromise.

 

Stanislas Golinski
Stanislas Golinski
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes