Peralada, c'est terminé ! Après un dernier entraînement matinal et le déjeuner, les Crocos ont quitté vers 13h l'hôtel Wine Spa & Golf de Peralada pour rentrer à Nîmes. Juste le temps de passer une nuit avec les proches pour la nouvelle année avant de repartir dès ce vendredi matin. Un long voyage en bus de 8 heures attend les Crocos jusqu'à Tours. La pause méridienne se fera au Novotel de Clermont à mi-chemin. L'arrivée en Indre-et-Loire est prévue en fin d'après-midi, les joueurs auront droit à une petite séance pour se dégourdir les jambes qui se déroulera certainement au centre d'entraînement du club tourangeau. Le 32e de finale de Coupe de France face au Tours FC est programmé samedi à 15h.

En mode Coupe de France. Pour cette dernière séance de ce stage de préparation, les Nîmois ont utilisé les ballons spécifiques utilisés pour la Coupe de France. En premier lieu, les gardiens Bernardoni, Dias et Rabouille qui ont pu tester le cuir sur les frappes de leur entraîneur Sébastien Gimenez. Côté joueurs de champ, après un travail dédié sur la transmission et sur les centres, ils ont découvert ce nouveau ballon lors d'une séance de penalty. Seulement quatre joueurs ont raté leur duel : Ferhat, Deaux, Miguel et Guessoum, de quoi être plutôt optimiste si les Crocos devaient en passer par les tirs au but pour éliminer leur adversaire.

Landre latéral droit ? L'occasion également pour le staff d'élaborer l'équipe qui sera alignée samedi. S'il n'y a pas eu de véritable mise en place, un onze semblait se dégager lors du dernier exercice avec notamment Loïck Landre évoluant au poste de latéral droit. Une solution pour redonner du temps de jeu à l'ancien Lensois qui a montré beaucoup d'investissement durant cette reprise et concurrencer Sofiane Alakouch. Dans cette composition probable, Bernardoni tiendrait sa place, Briançon, Martinez et Miguel accompagnerait Landre en défense. Fomba, Deaux, Valls composerait le milieu et le trio d'attaque serait constitué de Ferhat, Ripart et Philippoteaux. Si Bernard Blaquart n'a pas donné plus d'indications, il a confié que "l'équipe serait proche de celle qui débutera en Ligue 1 contre Reims". Ce dernier partira avec 18 joueurs sans Rabouille, Guessoum et deux autres éléments qui seront à choisir entre Ben Amar, Buades et Sainte-Luce. Duljevic, blessé, et Sarr, qui ne s'est pas présenté au stage, vont rester à Nîmes.

Bilan positif. La fin de ces quatre jours en Espagne, c'est l'occasion de tirer un bilan pour l'entraîneur gardois. "C'est un bon stage. J'ai senti une volonté de très bien faire. Je suis satisfait que l'on ait commencé à 22 et que l'on finisse à 22 avec notamment les retours de Fomba et Deaux, deux joueurs importants." Quand on demande au coach si ce séjour en vase clos peut servir de déclic, Bernard Blaquart répond : "Je ne crois pas aux miracles. Mais les joueurs ont eu du temps pour parler. C'est un des éléments qui peut permettre d'avoir un nouvel élan."  La réponse viendra rapidement avec les premiers matches du mois de janvier.

De Peralada, Corentin Corger

3ème jour. Réveillon au casino. Le Nîmes Olympique a la particularité d'être le seul club de Ligue 1 à organiser un stage avant la reprise des hostilités. Ce qui a donc entraîné que le staff et les joueurs passent le réveillon ensemble. Après le repas, certains se sont retrouvés au casino de Peralada, situé à 1,5 km de leur hôtel, pour célébrer ensemble le passage en 2020. Deaux, accompagné de Bernardoni, s'est essayé à la roulette avant de rejoindre Briançon, Ripart, Paquiez ou encore Stojanovski à la table de poker. Quelques heures consacrées à penser à autre chose qu'au football et où les Nîmois ont respecté la tradition locale consistant à avaler 12 raisins pour chacun des 12 coups de minuit. Les jeunes Buades, Dias, Denkey, Guessoum, Valério étaient également présents pour tenter leur chance au Blackjack. Hormis Bernard Blaquart et Sébastien Gimenez restés à l'hôtel, les autres membres du staff ont également profité avec le groupe de cette petite coupure.

Les vœux du coach. Le mois de janvier et surtout le premier de l'an, c'est le moment de délivrer ses vœux pour cette nouvelle année. Bernard Blaquart a exprimé les siens et évidemment le maintien des Crocos est son principal souhait au niveau sportif : "Le meilleur pour le Nîmes Olympique et les joueurs". Pour le reste, son message est "de profiter des choses simples, d'être bienveillant avec ceux qui nous entourent et d'être plus tolérant". Avec ce discours de paix et de rassemblement on pourrait le surnommer Monseigneur Blaquart, titre détenu par son frère Jacques, évêque d'Orléans.

Après l'effort... En stage, la récupération est un élément important. Les Crocos terminent chaque journée en se rendant aux soins avec les kinés et au spa pour se détendre. Un réconfort dont profitent Sami Ben Amar, Kelyan Guessoum et Kevin Denkey tranquillement assis dans la balnéo pendant que Théo Sainte-Luce teste le sauna. Des kinés, Anthony Lombardo et Eliot Flucklinger, qui sont toujours aux petits soins pour les joueurs. Notamment quand ils préparent une "potion magique" en mettant quelques cuillerées de vitamines au chocolat ou à la pomme dans les bouteilles d'eau pour redonner quelques forces.

Soyons zen ! Cette journée de mercredi a finalement été basée sur la récupération. Un tournoi de tennis-ballon était initialement prévu cet après-midi mais, à la demande des joueurs, seule la séance de relaxation a été maintenue. Bercés par un fond sonore, les Nîmois ont réalisé différents exercices de sophrologie puis des étirements pendant 45 minutes. Un peu de repos après la lourde journée de mardi et avant le dernier entraînement de ce jeudi matin (10h) qui marquera la fin de ce stage. Le retour à Nîmes est prévu après le déjeuner.

Les Jaunes vainqueurs. Avant de penser à la récupération, les joueurs n'ont pas échappé à une 1h30 de séance intense, ce matin. Avec au programme, des mises en situation de contre-attaque à six contre trois puis une opposition sur demi-terrain où Ripart s'est illustré en marquant d'une reprise du droit sur corner. Un but qui a donné la victoire à l'équipe jaune composée par ailleurs de Bernardoni, Landre, Briançon, Martinez, Deaux, Valls, Fomba, Philippoteaux et Ferhat. En face, chez les Violets on retrouvait Dias, Alakouch, Paquiez, Guessoum, Sainte-Luce, Miguel, Valério, Buades, Stojanovski, Denkey, Ben Amar.

De notre envoyé spécial à Peralada (Espagne), Corentin Corger

2ème jour. Hammache est rentré. Après l'entraînement du matin, Reda Hammache a regagné la France pour se rendre en avion sur Paris. Un court séjour catalan où le directeur sportif a pu s'entretenir avec une majorité des joueurs. "Il y en a encore que je n'ai pas vu mais je n'en ressors que du positif. Je sens un groupe vivant, uni, soudé et absolument pas résigné. Je leur ai fait comprendre que le maintien passait surtout par eux, les recrues sont une plus-value." Concernant le mercato qui ouvre officiellement avec le passage à la nouvelle année, le directeur sportif nîmois espère des arrivées avant la reprise de la Ligue 1 face à Reims, le 11 janvier. "Je fais des points d'étape quotidiennement avec Bernard Blaquart. Idéalement, on aimerait plusieurs joueurs de qualité". Parmi les pistes envisageables, Reda Hammache a confirmé celle de Thiago Maia, le milieu de terrain brésilien de 22 ans n'a disputé que trois matches de Ligue 1 cette saison avec Lille. Mais ce n'est évidemment pas le seul dossier en cours. "Si un club commence à nous dire faut qu'on voit ou on fait le point mi-janvier, on passe à autre chose et on avance sur d'autres pistes. Nous n'avons pas le temps, ", a-t-il conclu. Pourquoi pas celle de Steve Mounié, qui joue peu à Huddersfield (D2 anglaise) et qui est passé par Nîmes en 2015/2016 où il avait inscrit 11 buts lors de la folle remontée ? 

Rouge et violet ex-æquo. Après un réveil musculaire en salle, les Crocos se sont entraînés dans la matinée. Après l'échauffement, les Crocos ont travaillé sur la construction du jeu et la finition devant le but sous l’œil avisé de Bernard Blaquart, qui faisait office de défenseur lui valant une remarque amicale de Renaud Ripart : "Coach, on ne défend pas dos au but !" "C'est pour cela que j'étais attaquant", a répondu l'intéressé. Un des signes de la bonne ambiance qui règne durant ce stage, à l'image d'une équipe Jaune (Ripart, Martinez, Valls, Briançon, Ferhat, Philippoteaux et Bernardoni) râleuse qui n'est pas parvenue à marquer lors des mini confrontations de fin de séance. Un tournoi où les Rouges (Rabouille, Ben Amar, Sainte-Luce, Guessoum, Buades, Stojanovski, Valerio) sont arrivés ex-æquo avec les Violets composés de Deaux, Alakouch, Denkey, Paquiez, Landre, Miguel et Dias avec chacun trois nuls et une victoire. La séance de l'après-midi était basée sur le pressing et la contre-attaque. Une lourde journée de travail où les Crocos ont fini sur les rotules.

Les supporters présents. Lors de l'entraînement de cet après-midi, les Crocos ont été observés par des supporters nîmois. Greg et Clémentine, habitants de Redessan et en vacances dans la commune frontalière de Céret, ont fait la surprise à leurs deux enfants Baptiste (8 ans) et Jules (4 ans) en les emmenant voir de près les joueurs du Nîmes Olympique. L'occasion notamment pour les deux frères de taper dans la main de Ferhat même si pour l'aîné son joueur préféré reste Ripart. Une passion pour les Crocos qui se transmet au fil des générations pour un papa qui a notamment occupé un poste d'agent de sécurité au stade des Costières de 2000 à 2002.

Attention Denkey ! Ce matin, Kévin Denkey a passé une bonne partie de la séance sur terrain à courir seul de son côté. Aucune douleur pour l'attaquant togolais mais seulement un petit kilo en trop concédé après les fêtes. Après avoir enchaîné les allers-retours, il a néanmoins pris part aux petites oppositions de fin de rencontre. C'est le seul joueur a avoir subi ce régime particulier, après être passé sur la balance ce matin comme tous ses coéquipiers. En voilà un qui ne fera pas d'excès pour le repas du réveillon.

Tapas pour le réveillon.  Justement pour ce dernier repas de l'année prévu à 20h, les Crocos vont profiter d'un menu spécial pour fêter 2020 avec gourmandise. En entrée, un large assortiment de tapas sera proposé avec : chips de légumes et arachides, anchois de l'escala et pain à la tomate, foie, brochette de saumon mariné et pomme, brochette de thon marinée au soja et à la noix de coco, croquettes de jambon et croquettes de foie, crevettes en tempura et sauce yuzu, mini cannelloni aux champignons, poulpe sauté au houmous, coupe crème de citrouille et salpicon de fruits de mer. En plat principal, les Nîmois auront le choix entre de l'épaule d'agneau rôtie ou de la morue avec sauce aux crevettes. Pour le dessert, il est prévu un gâteau sacher, des yaourts et des fruits. Ensuite, Antoine Valério et Paul Bernardoni devraient payer leur tournée après avoir perdu à un jeu hier.  Histoire de tenir jusqu'à ce que minuit retentisse. Avec la fatigue du jour et les deux entraînements prévus demain, on imagine que les Crocos ne vont pas faire d'excès. "C'est comme ils veulent, ils sont professionnels", a averti Bernard Blaquart.

De Peralada (Espagne), Corentin Corger

C'est l'heure de la reprise ! Pour la quatrième fois consécutive depuis l'arrivée de Bernard Blaquart, le Nîmes Olympique effectue un stage de préparation de mi-saison à Peralada. Une commune espagnole située à 25 km de la frontière. La destination favorite des Crocos qui y retrouvent des conditions idéales au luxueux hôtel Peralada Wine Spa & Golf qui comprend un terrain d'entraînement. D'autant plus, sous un temps ensoleillé avec une température de 12 degrés. C'est un groupe de 22 joueurs plus huit membres du staff qui est parti ce matin de Nîmes pour se préparer jusqu'à jeudi à une deuxième partie de saison qui s'annonce intense avec la lutte pour le maintien. Le retour à la compétition débutera d'abord par la Coupe de France et un 32e de finale à Tours, ce samedi 4 janvier à 15h. Les joueurs et les membres du staff présents en fonction de la répartition des chambres : Bernardoni, Ripart - Miguel, Philippoteaux - Paquiez, Briançon - Denkey, Landre - Alakouch, Ben Amar - Fomba, Guessoum - Deaux, Stojanovski - Valls, Buades - Dias, Sainte-Luce - Martinez, Ferhat - Rabouille, Valério. Staff : Flucklinger, Deplagne - Gimenez, Lombardo - Allouis, Goyet - Blaquart - Arpinon.

Sarr ne s'est pas présenté. Parmi les joueurs sous contrat professionnel, seul Clément Depres, pas encore apte, devait manquer ce stage. Mais au moment du départ deux autres éléments n'étaient pas présents. Haris Duljevic pour cause de blessure. Le Bosnien souffre d'une déchirure aux adducteurs et manquera certainement le match de Coupe. Le deuxième absent est Sidy Sarr. Le Sénégalais ne s'est tout simplement pas présenté au rendez-vous matinal. Après être rentré tardivement de sélection et d'avoir refusé de s'entraîner avec l'équipe réserve avant la trêve, l'ancien Castelroussin se démarque encore négativement. Ce qui risque de faire beaucoup pour son coach qui a réagi : "Tant pis pour lui. On a besoin plus que jamais d'avoir des joueurs impliqués." 

Blaquart et Hammache présents. Un coach qui lui est bien présent pour mener ce stage, tout sourire de retrouver cet endroit qu'il apprécie. "Je suis prêt à batailler", a-t-il déclaré, confirmant qu'il n'avait aucunement échangé avec son président durant ces vacances et qu'il ne s'interrogeait pas sur son avenir. On imagine que Bernard Blaquart se préoccupe davantage du mercato durant lequel il préfèrerait voir arriver, "un attaquant d'expérience avec des stats plutôt que quatre joueurs moyens". Un sujet sur lequel il peut échanger avec Reda Hammache, présent jusqu'à mardi midi. Même s'il est peu probable de voir débarquer une recrue de l'autre côté des Pyrénées, le directeur sportif paraît plutôt confiant sur la venue de nouveaux joueurs. Le mercato ouvre officiellement ses portes ce mercredi 1er janvier à minuit.

Fomba à part. Dès la descente du bus, les Crocos ont enfilé leur basket pour se dégourdir les jambes et ont réalisé quelques exercices de course. Une séance à laquelle n'ont pas participé Lucas Dias et Lamine Fomba. Le milieu est arrivé quelques minutes après ses coéquipiers en compagnie de l'intendant Jean-Luc Allouis car il a passé une IRM à la hanche avant de partir. Un examen plutôt positif puisque l'ancien Auxerrois a pu s'entraîner cet après-midi. Néanmoins, il a participé à une séance spécifique en compagnie du préparateur physique, Benoît Deplagne. Ses partenaires se sont entraînés pendant 1h30 travaillant sur les passes, la conservation du ballon et devant le but. Un jeu où il fallait marquer de la tête en dehors des six mètres, perdu par le binôme Valério-Bernardoni qui devra sacrifier à un gage.

Demandez le programme. Ce mardi, s'annonce comme la journée la plus chargée pour les Nîmois. Dès 8h, ils auront droit à un travail en salle avec réveil musculaire. Après le petit-déjeuner, direction le terrain à 10h pour une séance d'entraînement. Après le déjeuner et une sieste, le retour aux affaires est programmé à 15h. Mercredi 1er janvier, pour la nouvelle année, le staff fait grâce aux joueurs de la première séance matinale mais les deux suivantes sont maintenues. Enfin, jeudi, les deux entraînements de 8h et 10h sont prévus avant de repartir sur Nîmes.

De Peralada, Corentin Corger

L'entraîneur nîmois reste en place. Il se dit "toujours combatif" avant de prendre avec ses joueurs, ce lundi, la direction de l'Espagne où les Crocos resteront quatre jours.

Bernard Blaquart est toujours l'entraîneur de Nîmes Olympique, 19e de la Ligue 1. Ce lundi 30 décembre, il montera dans le bus qui l'emmènera, lui et ses joueurs, à Peralada en Espagne où les Crocos effectueront un stage de quatre jours. Le coach nîmois n'a eu aucun contact avec le président Rani Assaf depuis la défaite à Marseille (3-1), le 21 décembre. S'il n'a pas été officiellement confirmé à la tête de l'équipe, il n'a pas plus été remis en cause. Il poursuit donc l'aventure, pour l'instant. 

"Mon état d'esprit est toujours combatif, assure Bernard Blaquart, joint ce dimanche 29 décembre par Midi Libre. Ce n'est pas moi qui dirai "stop", ce n'est pas mon style. Je n'ai jamais arrêté en cours de saison, il n'y a pas de raison que cela arrive aujourd'hui malgré les difficultés."

Quatre recrues au mercato hivernal

Nouveau directeur sportif, Reda Hammache passera deux jours avec les Crocos à Peralada, lundi et mardi. Il s'active pour renforcer l'équipe lors du mercato hivernal qui ouvrira le 1er janvier. Quatre recrues sont espérées : deux attaquants capables d'évoluer dans l'axe, un joueur offensif de couloir et un milieu de terrain à même d'assurer la relation avec les attaquants en amenant les ballons vers l'avant. 

RECHERCHE ARTICLE OU PERSONNALITE

"S'il n'y avait que des équipes comme Nîmes Olympique en Ligue 1, on s'emmerderait moins"     (Pierre Ménès - Canal Plus)

clic sur les photos pour agrandir

Stanislas Golinski
Stanislas Golinski
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes