Conférence de presse sur la vente du stade :

R.A : "Je m'engage, il n'y aura pas de naming. J'ai horreur de ça. Un Stade n'est pas une marque."

R.A : "J'espère qu'on jouera fin 2024 début 2025 dans notre nouveau stade. On construira un stade provisoire Mas de Vignolles."

R.A : "Le football professionnel est devenu un football de spectacle. On travaille depuis presque 2 ans avec des architectes. Aujourd'hui on a un projet qui tient la route, entièrement financé avec les deniers propres."

J-Paul Fournier : "Je suis heureux de vous annoncer que nous avons trouvé un accord pour vendre le Stade des Costières au Nîmes Olympique pour un coût de 8 millions d'euros. Ce stade aura une capacité de 15.100 places"

Jean-Paul Fournier : "Le Stade des Costières n'est plus adapté au développement du Nîmes Olympique."

R.A : "Le Club sera l'exploitant du stade, le but c'est qu'il puisse tirer des revenus de l'événementiel, des séminaires, de la restauration. Le Club aura l'exploitation du nouveau stade 365 jours par an."

R.A : "Il y aura une présentation précise du projet mi-juillet."

R.A : "La conception du Stade depuis le début était de 15.000. Il n'a jamais été question de 12.000 places."

R.A : "Il y aura des parkings souterrains et un parking côté Mas de Vignolles avec passage du Cadereau sous l'autoroute."

R.A : "Le Stade va arriver en 2025, est-ce que le Club restera en L1 jusque là? Je l'espère. On va tout faire pour."

R.A : "Le stade modulable devrait avoir une capacité de 10.000 places, toutes couvertes."

R.A : "Je n'investis pas plusieurs millions d'euros pour laisser le Club après."

R.A : "Il faut revenir de la folie des grandeurs, on a construit des stades immenses et on n'arrive pas à les rentabiliser."

RECHERCHE ARTICLE OU PERSONNALITE

"S'il n'y avait que des équipes comme Nîmes Olympique en Ligue 1, on s'emmerderait moins"     (Pierre Ménès - Canal Plus)

clic sur les photos pour agrandir

Stanislas Golinski
Stanislas Golinski
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes