Où en est-on du projet de nouveau stade des Costières présenté par le président du club, Rani Assaf ?

Le président Assaf a souhaité racheter le stade pour le démolir et en reconstruire un, c'est ambitieux. On a demandé aux Domaines une étude pour en connaître le montant estimé. Dès que nous aurons tous les éléments, on regardera pour passer une délibération en conseil municipal mais ce n'est pas demain que ça va se faire ! 

Que pensez-vous de ce projet ?

Comme je vous l'ai dit, il est très ambitieux. Il souhaite déplacer le stade dans l'autre sens. Alors pendant les travaux, où les joueurs vont-ils jouer ? Par ailleurs, je pense qu’il aurait dû prévoir plus de spectateurs : 15 000 ce n’est pas suffisant (18 000 personnes étaient dans les gradins pour le derby face à Montpellier, NDLR). C’est un peu une vue courte.

Beaucoup craignent de voir dans ce projet de nouveau stade, une opération immobilière avant tout. Et vous ?

C’est un homme d’affaires averti. Je me doute bien que ce n'est pas un projet philanthropique. Après, je ne le connais pas depuis longtemps. Je sais qu'il a la confiance de ses associés. C'est tout. Le plus important c'est que nous avons la main sur le PLU (plan local d'urbanisme). Il ne se fera pas n'importe quoi. Et puis, pour le moment, le projet n'est pas bouclé. En fonction de l'estimation des Domaines, il y aura discussion. Tout cela n'est pas pour demain. Pas avant quelques années.

Avec une échéance électorale aussi proche, la responsabilité de vendre le Stade des Costières ne devrait-elle pas revenir à celui qui sera à la tête de la Ville en 2020 ?

Si j’écoute tout le monde, il faut toujours attendre. Pourquoi attendre pour ce projet ? Nous avançons et déciderons en temps et en heure.

La possibilité que Rani Assaf puisse se désengager du centre de formation du Nîmes Olympique, comme il en a évoqué la possibilité, n'est-ce pas un risque pour l'avenir du foot à Nîmes ?

Qu’il se pose la question, c’est une chose. Mais se serait vraiment dommage. L'équipe qui joue actuellement en Ligue 1 ne coûte pas cher. Pourquoi ? Parce qu'il y a plusieurs jeunes qui sortent de ce centre de formation.

 

Propos recueillis par Abdel Samari et Coralie Mollaret 

RECHERCHE ARTICLE OU PERSONNALITE

"S'il n'y avait que des équipes comme Nîmes Olympique en Ligue 1, on s'emmerderait moins"     (Pierre Ménès - Canal Plus)

clic sur les photos pour agrandir

Stanislas Golinski
Stanislas Golinski
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes