VU DU COTE DE TOULOUSE


Après une rencontre gérée de bout en bout, le Téfécé s'est imposé contre le Nîmes Olympique. Une victoire méritée, qui offre le plein de confiance à Dominique Arribagé et ses hommes.

Toulouse Football Club 2 – 0 Nîmes Olympique (mi-temps 1-0)

 

Stade Georges Beyney à L'Union (1000 spectateurs)

Arbitre de la rencontre : Olivier Thual

Buts : Braithwaite 37e (sp), Ben Yedder 54e (sp)

 

Compo TFC :

Ahamada – Ninkov, Spano, Yago, Moubandje - Bodiger, – Sirieix (cap), Regattin – Machache, Roman, Braithwaite

Entraîneur : Dominique Arribagé

 

Remplacements : Vidal pour Ahamada (45e), Kana-Biyik pour Moubandje (45e), Larabi pour Ninkov (45e), Didot pour Bodiger (45e), Trejo pour Regattin (45e), Akpa-Akpro pour Sirieix (45e), Ben Yedder pour Machache (45e), Ben Ali pour Roman (45e). Regattin pour Braithwaite (68e), Bodiger pour Yago (68e), Machache pour Spano (68e).

 

Compo Nîmes :

Marillat - Cordoval, Elie, Barrillon, Harek - Azouni, Sergio, Fabre, Tchenkoua - M'madi, Maoulida.

Entraîneur: José Pasqualetti


Pour le premier match de la préparation, les Violets n'ont pas mis longtemps à imposer leur supériorité technique. Plus incisif en début de rencontre, le Téfécé prive leur adversaire de ballon. Yann Bodiger peut à sa guise orienter le jeu, faisant admirer toute l'étendue de ses qualités techniques. Plus percutants, les Violets mettent d'entrée la pression sur des Nîmois rapidement dépassés. Il ne faut pas attendre longtemps avant d'assister à la première frappe du match, signée Adrien Regattin. Le Franco-Marocain voit son tir contré, et la ballon file en corner. Celui-ci ne donne rien. (9e)

Après un début de match plus que compliqué, Toifilou Maoulida et ses coéquipiers arrivent tant bien que mal à mettre enfin le pied sur le ballon. Les Crocodiles, en s'infiltrant dans la défense des Violets, obtiennent à leur tour un premier corner, sans succès.

Pour faire la différence, le Tef décide de s'appuyer sur ses montées ravageuses de Pavle Ninkov. Après un renversement de jeu d'Adrien Regattin, le latéral droit parvient à prendre la défense nîmoise de vitesse. Le Serbe s'applique pour trouver d'un centre à ras du sol Mihai Roman. Au point de penalty, l'attaquant toulousain voit sa frappe à bout portant est repoussée par Marillat. (16e)

L'occasion a le mérite de voir les Violets repartir de l'avant. Alors que la défense provençale parvient à contenir Martin Braithwaite dans l'axe, le Téfécé réalise de nombreuses différences sur les côtés. François Moubandje, après une montée ravageuse, obtient un corner, tiré par Adrien Regattin. Alors que le cuir traverse la surface sans trouver preneur, François Moubandje, toujours lui, arrive à décaler astucieusement Yann Bodiger. Le jeune milieu de terrain tente une frappe au premier poteau, sans réussite. (22e)

A la suite de cette succession d'occasions toulousaines, les Nîmois réagissent doucement, par l'intermédiaire de Maoulida, sur une tête cadrée sans puissance (26e) puis par une frappe lointaine de Florian Fabre (28e).

Ali Ahamada, jamais inquiété, en profite pour toucher le cuir pour la première fois de la rencontre. Le répit sera pourtant de courte durée, Adrien Regattin récupère le ballon aux 25m, avant d'enchaîner une frappe sans trouver le cadre. Seulement trente secondes plus tard, le meneur de poche du Tef, clairement le plus entreprenant sur le terrain, se faufile dans la défense des Crocos avant de se faire crocheter. Le coup franc trouve une tête nîmoise, qui envoie le ballon directment en corner. Après plusieurs remontrances, Toifilou Maoulida se fait sanctionner pour un accrochage avec Steeve Yago. Olivier Thual signale alors logiquement le point de penalty. La tâche est confiée à Martin Braithwaite. Le Danois trompe le portier provençal d'un contre-pied imparable. Le Téfécé mène 1-0, le plus logiquement du monde ! (1-0 ; 37e).

En difficulté depuis le début de la rencontre, les hommes de José Pasqualetti, menés, décident de jouer un cran plus haut. Un choix laissant de nombreux espaces aux attaquants du Tef. Trois minutes après l'ouverture du score, Mihai Roman profitait des largesses de l'entrejeu nimos pour avancer jusqu'à l'entrée de la surface. Sans puissance, sa frappe ne trompe pas Yann Marillat. Quelques secondes plus tard, Pavle Ninkov, sur une longue touche, trouve Adrien Regattin à cinq mètres du but. Intelligement, Adri trouve Mihai Roman de la poitrine. Pourtant idéalement placé, l'international roumain ne réussit pas à faire le break avant la pause. (41e)

 

Après un quart d'heure de pause, la rencontre reprend comme elle s'est terminée. Après seulement 45 secondes de jeu, Martin Braithwaite se retrouve seul au point de penalty, mais le portier nîmois repousse difficilement l'occasion. Visiblement remontés après un premier acte compliqué, les Nïmois s'essaient à ue composition plus offensive. Mais comme en fin de premier acte, les efforts offensifs des Rouge et Blancs laissent énormément d'espaces pour les attaquants violets. Jean-Daniel Akpa-Akpro trouve Martin Braithwaite libre dans la profondeur. Le Danois entre balle au pied dans la surface avant d'être poussé par le dernier défenseur. Pour la seconde fois du match, Olivier Thual montre le point de penalty. Cette fois, Wissam Ben Yedder se charge de transformer l'occasion. Et c'est chose faite, ras de terre côté droit. Le Téfécé mène alors 2-0 ! (2-0 ; 55e)

Le second acte est beaucoup moins rythmé que le premier. Le Téfécé en profite pour faire ses gammes en matière de possession. Oscar Trejo prend à son compte le jeu toulousain, bien aidé par la grinta de Jean-Daniel Akpa-Akpro. Face à des Nîmois visiblement fatigués, Choco s'extirpe du marquage et progresse sans la moindre difficulté. Le meneur argentin choisit d'armer et sa frappe frôle le poteau droit nîmois. (75e)

Deux minutes seulement après cette opportunité, Trejo et Ben Yedder s'amusent au milieu de terrain, avant que l'Argentin ne manque sa frappe. Le Téfécé joue très bien , et la tribune de Georges Beyney en redemande ! En face, Nîmes ne peut que subir, malgré une seule opportunité facilement captée par Marc Vidal, entré à la mi-temps.

Et le show continue. Le duo Regattin – Ben Yedder multiplie les une-deux. La dernière passe dans le dos de l'arrière garde adverse est magistrale. Malheureusement, Wissam ne parvient pas à inscrire un doublé. (correspondant F.C.Toulouse)

 

Mustapha Bettache
Mustapha Bettache
Bernard Rahis (à droite)
Bernard Rahis (à droite)
Joseph Ujlaki
Joseph Ujlaki
Hassan Akesbi, Dominqiue Colonna (légendaire gardien de Reims) et Paul Calabro (Président du N.O.)
Hassan Akesbi, Dominqiue Colonna (légendaire gardien de Reims) et Paul Calabro (Président du N.O.)
Stanislas Golinski
Stanislas Golinski
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stephan Dakowski
Stephan Dakowski