Les réactions :
 
Rui ALMEIDA (entraîneur du Red Star) : «Vous imaginez bien que je suis ravi. Surtout d'avoir ces trois points qui nous permettent d'assurer notre maintien. Vu les occasions que les joueurs se sont procurées, le score est même logique. Je regrette qu'on n'ait pas pu inscrire ce but supplémentaire. On est restés à portée de Nîmes qui pouvait égaliser surtout avec le vent contre nous en deuxième période. Concernant la Ligue 1, on me pose la question maintenant quasiment tous les jours. Et ma réponse est toujours la même. Je suis venu ici pour stabiliser le Red Star. La saison se déroule pas mal (sourires) et il faut continuer comme ça. Je ne suis pas prudent car je connais la réalité du terrain. Il reste dix matches et trente points à prendre ou aussi à perdre non ? Alors si le Red Star est encore à la même place deux-trois matches avant la fin alors là oui je vous parlerai de la Ligue 1. Je suis quelqu'un d'ambitieux mais j'avance match après match, c'est avec cette dynamique que nous sommes là aujourd'hui. Le match contre Nîmes est fini. C'est une victoire, tant mieux. Je suis déjà dans le rendez-vous avec Nancy (samedi, 14 heures) et travailler pour aller y faire un bon résultat.»
 
Bernard BLAQUART (entraîneur de Nîmes) : «C'est une victoire logique du Red Star. Les conditions étaient difficiles mais pas que pour nous. Je n'ai pas vraiment reconnu mon équipe c'est vrai mais il y avait en face une équipe très bien organisé avec des éléments offensifs de qualité. Su ce qu'on a montré aujourd'hui, on ne méritait pas mieux. Avec des si on aurait pu arracher quelque chose mais globalement il n'y a pas eu photo. Le Red Star est troisième après 28 journées, ce n'est pas le fait du hasard. Mais nous concernant je ne suis pas plus inquiet que ça. On s'occupe de nous et on sait qu'on a notre destin entre nos mains dorénavant. Croyez-moi, les joueurs savent qu'ils se sont ratés mais comptez sur eux. Ils ne vont pas lâcher.»

 

Mustapha Bettache
Mustapha Bettache
Bernard Rahis (à droite)
Bernard Rahis (à droite)
Joseph Ujlaki
Joseph Ujlaki
Hassan Akesbi, Dominqiue Colonna (légendaire gardien de Reims) et Paul Calabro (Président du N.O.)
Hassan Akesbi, Dominqiue Colonna (légendaire gardien de Reims) et Paul Calabro (Président du N.O.)
Stanislas Golinski
Stanislas Golinski
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stephan Dakowski
Stephan Dakowski