Pour leur deuxième match amical d’avant-saison, les Crocos ont montré deux visages et ils ont laissé échapper la victoire dans les dernières minutes.

À quelques centaines de mètres de la ferme aux Crocodiles, les Nîmois n’ont pas su sortir de leur réserve. Comme contre Béziers, Bernard Blaquart avait décidé d’aligner une équipe par période. Et comme la semaine dernière dans l’Hérault, la formation qui débutait ressemblait fortement à une équipe de titulaire pour la Ligue 1. D’ailleurs, le duo d’attaque était constitué de Bozok et Guillaume, deux joueurs qui seront titulaires pour ouvrir la saison de L1.

Lors du premier acte, les Nîmois montraient une meilleure animation offensive qu’au stade de Sauclière de Béziers. La preuve, il ne fallait pas attendre longtemps pour que sur un corner Savanier ne dépose le ballon sur la tête de Lybohy qui ne laissait aucune chance à Leca (1-0, 23e). Mais les coéquipiers de Briançon ne gardaient pas longtemps l’avantage puisque sur une tête en retrait Ripart trompait son gardien, Bernardoni (1-1, 37e). Sur le coup, le gardien de but nîmois avait été gêné par un joueur lensois.

Qu’à cela ne tienne ! Bozok, bien servi par Guillaume, ajustait Leca et redonnait de l’avance aux Crocos (2-1, 43e). Après seulement deux minutes en seconde période, Harek laissait sa place à Guessoum, suite à une blessure à la hanche. Hsissane glissait alors en charnière centrale avec Landre.

Mais c’était au tour des Artésiens d’être maladroits avec un but contre son camp de Haidara (3-1, 53e). On pouvait penser que le match était plié mais c’était sans compter avec le sursaut d’orgueil des Lensois.

Tout d’abord sur un centre tendu venu de la gauche, c’est Ben Amar qui trompait la vigilance de Valette (3-2, 79e). Pour la troisième fois dans cette rencontre, un joueur marquait contre son camp.

Le RC Lens finissait mieux que Nîmes et logiquement, et malgré deux exploits de Valette, Chouiar égalisait dans les derniers instants. Les Nîmois lassaient échapper une victoire qui leur tendait les bras. À l’issue de la rencontre, Bernard Blaquart ne s’inquiétait pas plus que cela : « avec la sortie de Harek on se retrouve avec une défense très jeune et inédite. Ce n’est que le début de la saison, il nous faut encore régler quelques détails ».

De Pierrelatte (Drôme), Norman Jardin

FICHE TECHNIQUE

À Pierrelatte (Drôme). Stade : Gustave-Jaume. Arbitre : M. Crespo. Environ 800 spectateurs. Nîmes Olympique (L1)  3 - RC Lens (L2) 3. Buts : pour Nîmes ; Lybohy (23e) ; Bozok (43) ; Haidara (53e csc). Pour Lens : Ripart (37e csc), Ben Amar (79e csc) et Chouiar (90e).

Nimes (1e periode) : Bernardoni – Guessoum, Briançon, Lybohy, Miguel – Ripart, Valls, Savanier, Vlachodimos – Bozok, Guillaume. Entraîneur : Bernard Blaquart.

Nîmes (2e période) : Valette – Alakouch, Landre, Harek (Guessoum, 47e), Sainte-Luce – Thioub, Hsissane, Bobichon, Ben Amar – Denkey, Depres. Entraîneur : Bernard Blaquart.

 

Lens : Leca – Haidara, Sagnan, Radovanovic, Centonze – Bellegarde, Doucoure, Gomis, Bayala – Fortune, Mesloub. Entraîneur : Philippe Montanier. Sont entrés en seconde période : Carlier, Diarra, Chouiar, Wojtkowiak, Mendy, Simon, Gomel, Bari, Epheston.

Stanislas Golinski
Stanislas Golinski
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes