AVANT-MATCH

 


Graulhet. TFC-Nîmes au stade Noël Pélissou
Graulhet. TFC-Nîmes au stade Noël Pélissou () 
Il fallait une affiche digne de célébrer le centenaire du football à Graulhet. Ce mardi 17 juillet à 19 heures sur le stade Noël Pélissou, la ou évoluent les rugbymans du Sporting, le Toulouse Football Club, dans le cadre de sa préparation, rencontrera Nîmes. Les Toulousains ont déjà fait savoir au président Michel Cuxac, qu'ils se déplaceraient avec leur meilleur matériel, et Zebina, recrue de Brest passée à l' AS Roma en particulier. «Tout est prêt. Assure Michel Cuxac. Nous travaillons sur la rencontre depuis plusieurs semaines. Il a fallu établir les plannings, organiser l'accueil, les buvettes, l'après-match. Graulhet sera digne d'accueillir ces deux clubs de Ligue 1 et 2. En espérant avoir le beau temps». Côté pelouse, coupe à 2,5 cm, comme l'oblige le cahier des charges bien précis pour ce style de rencontre, et côté tribunes, refaites il y a deux ans pour le centenaire du rugby, l'enceinte est elle aussi au diapason.

Ils sont quarante-cinq bénévoles et une dizaine de joueurs, stadiers pour l'occasion, qui participent à l'organisation. La plupart ont été sur site pour bien visualiser les infrastructures et le cadre de leur rôle. «Nous sommes très fiers de pouvoir proposer aux amateurs de foot de tout le Tarn et des environs, cette belle affiche. Il paraît que beaucoup de clubs nous envient. Je leur répondrais que nous avons fait les démarches souvent compliquées et tapé aux bonnes portes.» Les portes du stade ouvriront à 16 heures.

 

La Dépêche du Midi

 

 

 

LE MATCH

 


A Graulhet (Noël Pelissou)
TFC-Nîmes 0-1
Arbitre : Johan Hamel

But de Koné (26') pour Nîmes

 

TFC (60 premières minutes) : Blondel - Ninkov, Firmin, Yago, Maury - Bangré - Braaten, Sirieix, Machado, Castaing (Aguemon 46') - Rivière.

TFC (30 dernières minutes) : Ahamada - Ninkov, Zebina, Abdennour, M'Bengue - Capoue, Didot - Aguemon, Sissoko, Rodrigues - Ben Yedder.

 

Nîmes : Al Shaibani- Bouby, Boche, Poulain (cap), Haddou- Robail (Haguy, 37e), Amewou (Ripart, 87e) - Hsissane (Parpeix, 73e), Ogunbiyi (Piocelle, 77e) - Bénézet (Dalmat, mi-temps, puis Bénézet, retour, 77e) - Koné (Niflore, 44e).

 

Nîmes rentre bien mieux dans la rencontre que le TFC. Yago sauve devant sa ligne, après une tentative de Koné (3'). Koné remet ça en se présentant face à Blondel. Le gardien toulousain a le dernier mot en repoussant la tentative du très remuant attaquant nîmois (4'). Sur un corner de la droite, Sirieix dégage une tentative de Hsissane qui prenait le chemin des filets (12'). Olivier Blondel ne pourra rien cependant sur un centre de Benezet de la droite, Koné se chargeant de le crucifier du plat du pied (0-1, 26'). Le TFC réagit immédiatement et sur un corner frappé par Machado de la droite, Al Shaibani parvient à repousser deux tentatives successives de Rivière puis Yago (28').

Après le repos, Braaten est en bonne position pour égaliser, mais il est repris juste devant les buts Nîmois (51'). De l'autre côté, Niflore parti sur la droite croise trop son tir devant Blondel (54'). A l'heure de jeu, le TFC change presque tous les joueurs et débute alors une période de domination intensive. Capoue tente un retourné acrobatique dans la surface, mais Al Shaibani récupére le ballon devant ses buts (72'). Sur un centre de Aurier de la droite, la reprise du jeune Kevin Rodrigues est repoussée devant la ligne nîmoise par un défenseur (74'). Sur son côté droit, Aurier place une frappe qui passe juste au dessus des buts adverses (84'). Kevin Rodrigues parvient à passer sur la gauche, mais son centre devant les buts ne trouve pas preneur (86'). Le TFC ne reviendra pas et Nîmes s'impose dans un match où chaque équipe aura eu sa période.

 

Mustapha Bettache
Mustapha Bettache
Bernard Rahis (à droite)
Bernard Rahis (à droite)
Joseph Ujlaki
Joseph Ujlaki
Hassan Akesbi, Dominqiue Colonna (légendaire gardien de Reims) et Paul Calabro (Président du N.O.)
Hassan Akesbi, Dominqiue Colonna (légendaire gardien de Reims) et Paul Calabro (Président du N.O.)
Stanislas Golinski
Stanislas Golinski
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stephan Dakowski
Stephan Dakowski