Matadors Français / Anciens du N.O en lever de rideau

 

 

match-ancien-no-matadors-francais2

 

En lever de rideau du match Nîmes Olympique / AC Arles-Avignon, les anciens du N.O vont recevoir l'équipe de l'association des Matadors Français. Cette rencontre amicale se déroulera sur l'Annexe du stade des Costières à 15h30 le vendredi 02 novembre 2012. L'entrée est gratuite.

Seront présents pour les Matadors Français : Juan BAUTISTA, Julien LESCARRET-MORENITO, Jonathan TOMASITO, Medhi SAVALLI, Marc TOMASITO, Denis SERRANO, Camille LORE, Juan ROMAN PEREZ.

 

Salaheddine Sbaï veut participer au maintien de Nîmes et retrouver la sélection

 

Salaheddine Sbaï, l'arrière gauche de Nîmes, fait le point avant le match de vendredi contre Arles-Avignon (13eme journée de Ligue 2). L'ancien joueur de Charleroi espère notamment retrouver la sélection marocaine.

EXCLU365 - NIMES / S.SBAI :

 

Salaheddine Sbaï, comment abordez-vous le prochain match contre Arles-Avignon ?
On doit se faire respecter à domicile et poursuivre notre série positive. On a montré depuis le début de la saison que l’on pouvait faire de belles choses à la maison. On doit faire preuve de solidarité et de combativité. Dans l’optique du maintien, on doit essayer d’être irréprochable à domicile et de grappiller quelques points à l’extérieur. Les équipes doivent savoir que ce ne sera pas une partie de plaisir chez nous. Même si on a aussi de la qualité technique ! Cette saison, le championnat ressemble un peu à une Ligue 1 bis. On n’a pas le droit de se louper. Il y a douze-treize équipes qui vont lutter jusqu’au bout.

Est-ce un rendez-vous particulier contre l’ACAA ? 
Ça va être un gros match. Compte tenu de la proximité, il va y avoir une grosse ambiance. Ça va être un combat. Mais je suis confiant. On a retrouvé notre envie et notre agressivité.

Personnellement, comment vous sentez-vous depuis le début de la saison ? 
J’ai effectué mon premier match contre Guingamp (9eme journée de Ligue 2, le 28 septembre) et maintenant, j’enchaîne. Je suis là pour apporter mon expérience. Je ne lâche jamais rien. Personnellement et collectivement, c’est positif.

« La sélection marocaine est un objectif »

Pensez-vous à la sélection marocaine ?
Evidemment, c’est un objectif. Tous les joueurs ont envie de jouer pour leur pays. J’espère que l’on fera appel à moi et que j’aurais cette opportunité. J’ai envie de montrer mes qualités, notamment au poste de latéral gauche. Il y a la concurrence de Zakarya Bergdich. Mais je peux apporter un plus. Si on fait appel à moi, je donnerai le maximum. Je n’ai pas de nouvelles du staff, juste des appels de journalistes marocains.

L’année dernière, vous avez effectué une pige de six mois à Blackpool…
C’était génial. J’ai beaucoup appris. Même si je n’ai pas eu de temps de jeu.

Que s’est-il passé ? 
Je suis arrivé deux jours en retard. Je devais jouer encore un match de Coupe de la Ligue avec Nîmes. J’ai finalement signé le jour d’un match contre Manchester United. Le coach avait prévu de me faire débuter mais il a finalement fait appel à quelqu’un d’autre qui a fait un très bon match. Il lui a ensuite renouvelé sa confiance et le titulaire du poste, qui devait être absent plusieurs mois, est finalement revenu plus vite que prévu. C’est vraiment un concours de circonstances. Le coach était désolé mais ça s’est mal enchaîné. Si j’étais venu deux jours plus tôt…

Que retenez-vous de cette aventure anglaise ?

Hormis le café, c’est magnifique. C’est vraiment un autre monde, une autre mentalité. Ça a été une très belle expérience. Les gens sont beaucoup plus relax, il y a une autre approche du football. J’ai plus progressé là-bas six mois qu’en trois ans en France. Je suis revenu plus armé. Là, je suis concentré sur Nîmes. Mais pourquoi pas retenter ma chance un jour en Angleterre. On verra…

http://www.mercato365.com/ligue-2/salaheddine-sbai-veut-participer-au-maintien-de-nimes-et-retrouver-selection-917605.shtml

 

Les réactions :

 


 

Thierry Laurey  (entraîneur d’Arles-Avignon): « En première mi-temps, on était bien en place et en deuxième, on a lâché. Après le premier but, on est retombé dans tous nos travers. On est dans une sale série. Il y a des insuffisances physiques, techniques et mentales. On n’a plus le même impact collectif qu’en début de saison. Il va falloir se relever les manches et que chacun fasse son autocritique. Quand tu prends deux points sur 21 possibles, bien sûr que je crains pour ma place, il n’y a qu’un imbécile qui ne réfléchirait pas à ça. C’est à mes dirigeants de décider ».


Victor Zvunka : « C’était un match dangereux ce soir face à une équipe dos au mur, qui avait le couteau entre les dents. Il fallait confirmer. Ce soir, je tiens à mettre l’accent sur le collectif. Chacun de mes joueurs a essayé de faire plaisir à l’autre. Sur un plan physique aussi, on était bien. Notre objectif avec le président n’est pas de jouer le maintien toute la saison. L’idéal serait de viser entre la 8eme et 12eme place. C’est vrai que ce soir je suis content. On est aussi plus soulagé par rapport au classement ».


Ludovic Butelle (Gardien d’Arles-Avignon, ancien nîmois) : On a baissé la tête en deuxième mi-temps. Avant, on était solidaire, on était difficile à bouger. Là, on a laissé des boulevards à tout le monde. J’ai un sentiment presque de honte de prendre quatre buts ce soir. On en a déjà pris quatre à Sedan. On est à 14 buts encaissés en cinq matchs. Il doit y avoir un électrochoc maintenant parce que c’est bien beau de parler mais la vérité est sur le terrain ».


Benoit Poulain : « On a eu plus de maîtrise qu’eux en première mi-temps. En deuxième, ils ont lâché. Avec cette victoire, on creuse l’écart sur Arles-Avignon et puis c’est la troisième d’affilée à domicile. C’est bien pour la confiance. Il ne faut pas s’enflammer surtout qu’on va à Dijon vendredi prochain et qu’ils vont vouloir se relever ».

 

Vincent Gragnic : « On avait à cœur de bonifier le bon match nul obtenu au Havre. Ce soir, on a su être patient. On a pris énormément de plaisir. Il faut continuer comme ça. A nous d’aller chercher des points à Dijon le week-end prochain ».


Moussa Sidibé : « Je suis satisfait de la victoire. On a su poser le ballon et on a appliqué ce que l’on travaille à l’entraînement. On sent qu’on progresse. Nous les défenseurs, on sait ce que l’on a à faire, on va à la guerre. Mais il ne faut pas s’enflammer parce que tout va très vite dans le football ».

 

Mustapha Bettache
Mustapha Bettache
Bernard Rahis (à droite)
Bernard Rahis (à droite)
Joseph Ujlaki
Joseph Ujlaki
Hassan Akesbi, Dominqiue Colonna (légendaire gardien de Reims) et Paul Calabro (Président du N.O.)
Hassan Akesbi, Dominqiue Colonna (légendaire gardien de Reims) et Paul Calabro (Président du N.O.)
Stanislas Golinski
Stanislas Golinski
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stephan Dakowski
Stephan Dakowski