Coupe de France - NÎMES n'a pas laisser le temps à TARBES de rêver


Le rêve du Tarbes Pyrénées Football n'a pas duré longtemps face aux professionnels du Nîmes Olympique. En moins d'une demi-heure, Koné et ses coéquipiers ont tué un match que les Tarbais n'ont jamais été en mesure de remporter. Reste le beau parcours qui restera à jamais gravé dans les mémoires. (par Puk, photos Daniel Daleas)


Les Nîmois ont pressé les Tarbais dans leur camp
Les Nîmois ont pressé les Tarbais dans leur camp
LE CONTEXTE 
Une équipe pro face à l'une de nos départementales : en matière de football, c'est de l'inédit. Et c'est ce que nous vivrons donc demain soir, au stade Maurice-Trélut. Événement d'un style bien particulier et qui suscite, depuis quelque temps déjà, un bel engouement, à tel point que les instances dirigeantes départementales n'ont pas hésité à reporter à une date ultérieure tous les matchs de championnat district prévus initialement en ce samedi. Belle initiative qui permettra ainsi à tous les fervents de la balle ronde d'assister à ce Tarbes-Nîmes que l'on attend avec une certaine impatience.

Zvunka semble désolé pour son confrère Pollet
Zvunka semble désolé pour son confrère Pollet
LE MATCH 
Il y avait bien un monde d'écart entre les amateurs Tarbais et les professionnels Nîmois. Mille cinq cent personnes avaient répondu présent mais l'ambiance n'était pas celle des grands soirs. Il faut dire que les crocodiles sous la houlette de leur entraîneur n'ont pas donné l'once d'un espoir à leurs hôtes. En moins d'une demi-heure, ils avaient déjà plié le match. Avec un bloc très haut, pressant constamment les coéquipiers de Mouret dans leur relance, le ballon revenait très vite dans les pieds des excellents attaquants Gardois. L'ex-Palois Koné s'en donna à cœur joie dans une défense centrale Ze Ndille-Gwapdoum qui donna peu de gage de sécurité. Cabassud ainsi livré à lui-même alla chercher le ballon trois fois dans ses filets. Les Tarbais auront le regret de ne pas avoir réussi à revenir dans la partie malgré deux grosses occasions de Duchemin et de Doya. Ludovic Pollet avait appelé ses attaquants à plus d'efficacité. A la reprise, Prebin, le meilleur Tarbais sur le terrain, trouva le poteau. Nîmes qui jouera en championnat dès mardi se contenta de gérer son avance en faisant sortir son adversaire pour mieux le prendre en contre, ce qu'il fit par deux fois. Victor Zvunka qui n'avait rien laissé au hasard garda ses joueurs sous pression jusqu'au bout en gesticulant sur son banc et donnant de la voix même avec un score déjà acquit. Les Tarbais ne les ont pourtant jamais fait douter car ils n'ont pas su mettre ce grain de folie et cette agressivité indispensables aux exploits des petits face aux gros. Le match se termina avec une note de nostalgie pour les habitués de Trélut avec les adieux de Zine Bouataress, appelé à d'autres cieux pour des raisons professionnelles. Maintenant, il faudra se tourner vers le championnat avec un déplacement difficile à Lyon avant de recevoir Cannes à Trélut pour ne pas finir l'année en eau de boudin. 

Par Puk

LES ACTIONS 
première période 
8' : énorme arrêt de Cabassud sur une tête à bout portant de Hsissane 
15' : Prebin sert Doya qui seul face au gardien rate son contrôle alors que le but était ouvert. 
18' : Cabassud crochète Kone dans la surface. L'ex-palois se fait justice lui-même. (0-1) 
23' : Benezet décroche un centre qui lobe Cabassud. Kone double la mise de la tête (0-2) 
27' : Bouby décoche un pétard des vingt cinq mètres en pleine lucarne. Magnifique! (0-3) 
33' : bien servi, Duchemin rate son face à face en tirant sur Merville. 
35' : Duchemin reprend un corner de la tête. A côté. 
39' : couvert par Ze Ndille, Gragnic part défier Cabassud qui remporte son duel. 

deuxième période 
48' : sur une action individuelle, Prebin trouve le poteau d'une frappe croisée 
65' : Camara est tout proche de la réduction du score mais sa tête rase le montant de Merville qui semblait battu 
73' : Kone enrhume Ze Ndille. Il sert idéalement Robail qui conclut d'un splendide extérieur. (0-4) 
82' : Kone bénéficie d'un contre favorable pour marquer dans le but vide réalisant ainsi un triplé (0-5)

LA FEUILLE DE MATCH 
Coupe de France, huitième tour 

A Tarbes, Stade Maurice Trélut, 1500 spectateurs environ 
TARBES PYRENEES FOOTBALL (CFA) - NIMES OLYMPIQUE (LIGUE 2) 0-5 
Buts : Koné (18', 22', 82'), Bouby (27') et Robail (72') pour Nîmes 
Arbitres : M.Aubin assisté de M.Janin et M.Jouannaud 
Avertissements : Cabassud (18') à Tarbes, Koné (39') à Nîmes, 

Tarbes : Cabassud, Mouret (Bouataress, 75'), Pinot (Marcozzi, 42'), Gwapdoum, Ze Ndille, Mohammed, Orsattoni (Leroy, 61'), Camara, Duchemin, Prébin, Doya Entraineur : Ludovic Pollet. 
Nîmes : Merville, Sidibé, Poulain, Boche, Sbaï, Bouby (Améwou, 46'), Hsissane, Bénézet (Haddou, 79'), Gragnic (Ogunbiyi, 58'), Robail, Koné Entraineur : Victor Zvunka.


 

Mustapha Bettache
Mustapha Bettache
Bernard Rahis (à droite)
Bernard Rahis (à droite)
Joseph Ujlaki
Joseph Ujlaki
Hassan Akesbi, Dominqiue Colonna (légendaire gardien de Reims) et Paul Calabro (Président du N.O.)
Hassan Akesbi, Dominqiue Colonna (légendaire gardien de Reims) et Paul Calabro (Président du N.O.)
Stanislas Golinski
Stanislas Golinski
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stephan Dakowski
Stephan Dakowski