FAIT DU JOUR « René Marsiglia est l’homme de la situation », témoigne Jean-Louis Gazeau

 
Jean-Louis Gazeau, président du Nîmes Olympique - Photo © objectifgard.com / MA

Jean-Louis Gazeau, président du Nîmes Olympique – Photo © objectifgard.com / MA

Avant la réception du FC Metz demain soir, Jean-Louis Gazeau, président du Nîmes Olympique, est revenu sur les débuts de René Marsiglia. Arrivé pendant la trêve en remplacement de Victor Zvunka, le nouveau coach a repris l’équipe au plus bas ou presque : à l’avant dernière place et à quatre points du premier non-reléguable. Cinq rencontres plus tard, le Nîmes Olympique est 15eme avec trois points d’avance sur le premier reléguable.

Objectif Gard : Votre meilleure recrue de la saison, ce ne serait pas René Marsiglia ?

Jean-Louis Gazeau : (Il rigole) Attention, il ne faut pas s’emballer. Mais ce n’est pas une surprise pour moi. C’est à mes yeux l’homme de la situation. Il n’a pas le même tempérament que son prédécesseur. C’est un entraîneur plus pédagogue et plus calme. Je suis satisfait de son parcours mais loin d’être surpris. Sauf favorablement.

OG : L’ambiance dans le groupe a-t-elle changé ?

Ses méthodes de travail sont différentes. Sa manière de présenter ses objectifs me plait beaucoup. Il enlève la pression sur les matches. Il dépassionne le résultat. Et puis, il le fait dans un cadre d’équipe. Il fait participer tout le staff.

OG : Non seulement, il remonte l’équipe au classement mais, en plus, il ne vous a demandé aucune recrue pendant le mercato. C’est l’entraîneur parfait pour un président !

Même moi je lui ai dit qu’on pouvait recruter. Mais il a vu le groupe et lui a fait confiance. Il estimait qu’il avait assez de joueurs. Et ça marche. Certains d’entre eux sont nettement supérieurs à la première partie de saison.

OG : Quel est l’objectif pour cette fin de saison ?

Le maintien évidemment. Et bien finir la saison pour mieux préparer la prochaine. Pour cette saison, quand René Marsiglia est arrivé, on avait 15 points à la 18eme journée. Il restait donc 20 journées à disputer et 28 points à prendre pour atteindre les 43 points qui, je pense, nous permettrons de rester en Ligue 2. On s’est fixés comme objectif de prendre sept points tous les cinq matches. Avec 10 points sur 15 depuis son arrivée, le coach a pris un peu d’avance.

OG : Et la vente du club, vous en êtes où ?

On laisse le temps au temps. Pour le moment, tous nos efforts se concentrent sur le maintien. Je ne veux pas altérer la bonne ambiance.

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

Mustapha Bettache
Mustapha Bettache
Bernard Rahis (à droite)
Bernard Rahis (à droite)
Joseph Ujlaki
Joseph Ujlaki
Hassan Akesbi, Dominqiue Colonna (légendaire gardien de Reims) et Paul Calabro (Président du N.O.)
Hassan Akesbi, Dominqiue Colonna (légendaire gardien de Reims) et Paul Calabro (Président du N.O.)
Stanislas Golinski
Stanislas Golinski
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stephan Dakowski
Stephan Dakowski