Tours FC - Nîmes : Nîmes en quête de constance

Vincent Gragnic a été élu meilleur nîmois de septembre.Vincent Gragnic a été élu meilleur nîmois de septembre. - (Photo PQR/Le Midi Libre)

Tours FC - Nîmes Auteur d’un début de saison en dents de scie, le promu gardois est toutefois dangereux hors de ses bases. Et ambitieux sur le long terme.

Après Sedan, c'est un nouvel adversaire direct dans le bas de tableau que le Tours FC va accueillir demain à la Vallée du Cher. Car le promu nîmois (14e avec 1 point d'avance sur le TFC) alterne le bon et le moins bon depuis le début de la saison. « Je ne suis pas satisfait sur le plan comptable, analyse Victor Zvunka. J'ai le sentiment qu'on a laissé échapper trois points depuis le début de la saison. Pas sur un match précis… Mais entre Auxerre, Clermont, Ajaccio et Istres, il y avait vraiment la place pour ramener quelque chose. »

Ça, c'est en terme de points. L'entraîneur nîmois se veut en revanche beaucoup moins définitif sur le plan du jeu. « Là, je suis plutôt satisfait… Il ne faut pas oublier que le club retrouve la L2, et que l'équipe manquait d'expérience. Et dans ce championnat qui est encore plus compliqué à aborder cette année, c'est une qualité qui fait cruellement défaut ».
Alors, pour enfin réussir à enchaîner les performances, Victor Zvunka a mis les bouchées doubles : séances tactiques, vidéo… Le technicien qui connaît la Ligue 2 comme sa poche a tout mis en œuvre pour compenser les manques de son équipe. « Je pense que cela a payé contre Guingamp lors de la dernière journée (2-1). Il faut aussi dire qu'on avait le dos au mur et qu'on se devait de prendre enfin des points à domicile. »

 " Nîmes vient de s'acheter un fonds de commerce "

Car aux Costières, les Crocos avaient peiné, signant leurs deux premiers succès de la saison à Sedan et à Laval. « Ce n'est pas qu'on est plus à l'aise en déplacement… Simplement, je pense que sur ces matchs qu'on a gagnés, on a juste été plus efficace, alors que durant d'autres rencontres, que ce soit chez nous ou loin de nos bases, on a manqué de rigueur offensive ».
Avec Bouby et Stosic, de retour de suspension, et surtout avec Ogounbiyi, sorti de l'infirmerie, Nîmes entend désormais enchaîner pour prendre un peu d'air. « Mais ce ne sera pas facile car Tours, après un mauvais départ, a changé. Comme nous, cette équipe manquait d'expérience, mais les dirigeants ont vite réagi en recrutant des joueurs qui ont un vécu en L1, L2. Cela donne une tout autre équipe, qui a retrouvé des bases. Mais, cette année, tout peut se passer dans le championnat. D'une journée sur l'autre, les résultats changent… La Ligue 2 n'est pas forcément de meilleure qualité, mais elle est beaucoup plus dense ».
Et Victor Zvunka entend bien installer durablement le Nîmes Olympique. « Personnellement, je suis heureux d'avoir retrouvé un club de ce niveau. J'avais déjà rencontré le président Gazeau, il y a quatre ans. Cela ne s'était pas fait, mais quelque chose était passé entre nous. Là, le club est en reconstruction. Je suis l'un des entraîneurs les plus expérimentés de Ligue 2… Et entre le président, son fils et moi, on fonctionne main dans la main ».
Et quand Zvunka dit que le club gardois (7 à 9 M d'€ de budget) se construit, c'est au propre comme au figuré : « Le club vient d'acheter en quelque sorte un fonds de commerce avec le complexe de la Bastide à la sortie de la ville. On y a quatre terrains en herbe, deux synthétiques. On peut y travailler correctement. Le centre de formation est aussi lancé. »
Avec une ambition à plus long terme : retrouver l'élite. « Les gens ont en mémoire ces années exceptionnelles et les grands joueurs passés ici… L'envie est là et je suis persuadé que Nîmes y aura sa place un jour. En attendant, il faut s'installer sereinement en Ligue 2 durant deux ou trois ans… »

 

http://www.lanouvellerepublique.fr

 

Mustapha Bettache
Mustapha Bettache
Bernard Rahis (à droite)
Bernard Rahis (à droite)
Joseph Ujlaki
Joseph Ujlaki
Hassan Akesbi, Dominqiue Colonna (légendaire gardien de Reims) et Paul Calabro (Président du N.O.)
Hassan Akesbi, Dominqiue Colonna (légendaire gardien de Reims) et Paul Calabro (Président du N.O.)
Stanislas Golinski
Stanislas Golinski
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stephan Dakowski
Stephan Dakowski