Les réactions :

Jean-Alain Fanchone, Nîmes Olympique

Jean-Alain Fanchione : « Ca fait plaisir de marquer un but. Dès le premier match, je marque. Je ne réalise pas encore. C’est plus facile d’intégrer une équipe qui tourne bien et avec les supporters derrière nous qui nous encouragent ».

Victor Zvunka : « On a joué contre un adversaire dos au mur, qui avait besoin de points. On a bien débuté le match. On aurait pu faire une plus grande différence en première période. En deuxième, Sedan a pris des risques et met un but à la 47eme qui fait très mal. On a tremblé jusqu’à la fin mais notre victoire est méritée. On est aussi la première équipe à enchaîner deux victoires consécutives à domicile. C’est super d’être dans les 6-8 premiers. Fin février, on verra où on en sera au niveau des points ».

Laurent Guyot (coach de Sedan) : « Notre première mi-temps est insuffisante. Aujourd’hui, contre Nîmes, on ne peut pas se permettre d’être mené par deux buts d’écarts. C’est une équipe qui joue bien, qui est groupée et qui présente tous les ingrédients d’une équipe en forme. On a essayé de corriger le tir en deuxième mi-temps en revenant assez tôt dans le match mais l’handicap était trop lourd. Il reste 18 matchs pour nous sauver ».

Pierre Bouby : « On a eu chacun notre mi-temps. C’est bête, on mène 2-0 et on se met en difficulté dès la reprise. Il faudra rectifier nos entames de deuxième mi-temps. On a de la réussite ce soir. Faut continuer dans cet état d’esprit. Maintenant, l’objectif est d’atteindre les 43 points le plus rapidement possible. Après, il fera jour. On verra ce qu’il se passe… »

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

 

Nicolas BENEZET (Nîmes Olympique) : "Je me sens très bien..."

En moins de deux ans, Nicolas Benezet est passé de la CFA2 du Nîmes Olympique à une place de titulaire en Ligue 2. Entre ses sélections en équipe de France espoirs, son ascension en Ligue 2 et la fin de saison des Crocos, le parrain de Foot30-48 se livre avec beaucoup de sincérité et de sérénité...


Nicolas Benezet est actuellement en pleine forme
Nicolas Benezet est actuellement en pleine forme
Nicolas Benezet, comment vous sentez vous actuellement ? 
Très bien. Le fait de marquer et de faire marquer y est pour beaucoup. C'est bien d'être revenu à ce niveau même si je dois encore faire mieux. Je me suis fixé un objectif de dix buts, il m'en reste encore cinq à inscrire. 

En deux ans, vous avez franchi plusieurs paliers. Comment s'est déroulé cette ascension ? 
Tout est arrivé très vite. En quelques mois, je suis passé de la CFA2 à la Ligue 2 avant de jouer en équipe de France. A ce moment là, je n'ai pas eu forcément le temps de me rendre compte de tout ça. Aujourd'hui, je prends le temps de profiter de tout ce qui m'arrive. 

Cette saison, vous êtes accompagné par votre père, présent dans le staff des Crocos. Est ce nécessaire d'être bien entouré lorsqu'on devient professionnel ? 
C'est forcément important. Dans mon cas, il y a du positif et du négatif. D'un côté, ce n'est pas simple car on peut rapidement se prendre la tête, ce qui était parfois le cas il y a quelques temps. Mais aujourd'hui, je prends ça du bon côté et je me donne à fond pour prouver que je mérite ma place.

"On est dans une bonne dynamique et on va tout faire pour y rester..."

Sur quel point devez vous encore vous améliorer ? 
Les face à face. J'ai encore beaucoup de progrès à faire sur ce point. 

Vous êtes actuellement dans le haut de tableau de Ligue 2 grâce à une impressionnante dynamique. Est ce que vous pensez à la Ligue 1 ? 
Beaucoup en parlent depuis quelques semaines. Mais pour le moment, on ne se prend pas la tête avec ça. On est dans une bonne dynamique et on va tout faire pour y rester. Une fois le maintien acquis, si on peut viser autre chose, on verra à ce moment là. 

Propos recueillis par Bérenger Tournier

Nicolas Benezet 
Né le 24 février 1991 à Montpellier 
1m72 - 61kg 
Poste :
 attaquant 

Parcours : MHSC - Nîmes Olympique
http://www.foot30-48.fr/Nicolas-BENEZET-Nimes-Olympique-Je-me-sens-tres-bien_a1270.html

 

Stanislas Golinski
Stanislas Golinski
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes