Les réactions :

Aurélien Boche : « Trois à zéro, ça fait score sans appel. Pourtant, on était emprunté en première mi-temps et on a beaucoup de chance de mener à la mi-temps. Après, à 2-0, on a mieux géré le match. Et puis, avec la confiance qu’on a en ce moment… On est sur un petit nuage. Mais, on n’est qu’à 31 points. Il ne faut pas brûler les étapes ».

Régis Brouard, entraîneur de Clermont

Régis Brouard : « J’ai les boules. Sur leur première frappe, ils ont marqué. C’est ce qu’il se passe quand on ne respecte pas les fondamentaux du football. Et pourtant, ce n’était pas un grand Nîmes Olympique ce soir. On n’arrivait pas à être efficace. On a manqué de changement de rythme dans les trente derniers mètres, de qualité de centre… C’était un non-match ».

Victor Zvunka : « Ce n’était pas facile ce soir. Surtout en première mi-temps. Avec ce but, on a quand même réussi à se mettre dans de bonnes dispositions. Clermont nous a bien pris, nous a privés de jeu. Et de notre côté, on a eu du déchet dans le jeu. On n’avait pas assez de mouvements. Mais mes joueurs sont récompensés. Ils travaillent durs. L’ambiance est bonne. Tout se passe bien. On pense aux 42 points (le nombre de points qui assureraient le maintien, NDLR). Il ne faut pas s’enflammer et continuer. Ce serait bien d’enchaîner par une deuxième victoire à domicile contre Sedan ».

Nicolas Benezet : « On a fait un bon match et il faut retenir la victoire et les trois points. On a subi mais on y arrive. Je veux bien subir tous les week-ends et gagner 3-0. De toute façon, on est une équipe de contre, qui a de la vitesse devant. Sinon, c’est vrai qu’on est sur une bonne série. Mais on vise toujours le maintien ».

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

Stanislas Golinski
Stanislas Golinski
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes