Les réactions :

Victor Zvunka : « C’est le premier match de la saison où on a eu un bol incroyable. En première mi-temps, on a zéro occasion. En début de seconde période, ils ont des situations incroyables. Ils en ont eu tellement qu’ils n’ont pas concrétisé que je me suis dit qu’on allait gagner. La roue a tourné en notre faveur. On s’en sort bien. Le plus important est d’être au tour suivant ».

Christophe Pelissier, entraîneur de Luzenac

Christophe Pelissier : « Je me demande comment on perd ce match. Le foot est cruel. Je crois que ce soir, ce n’est pas la meilleure équipe qui gagne. A 20 heures, ce n’était pas une équipe de National contre une équipe de Ligue 2, c’était onze contre onze. Je suis très déçu pour les garçons. On avait décidé de jouer. Ce que l’on peut retenir, c’est que Nîmes est passé. Je souhaite le meilleur pour Nîmes ».

Vincent Gragnic : « C’était très dur ce soir. On s’attendait à un match difficile. On n’a pas pris ce match au sérieux. On ne l’a pas pris par le bon bout. On n’a pas mis de rythme. On va se contenter de la qualification en espérant aller le plus loin possible. Il faudra un autre état d’esprit la semaine prochaine contre Lens. On va continuer à travailler pour oublier ce match catastrophique ».

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

 

Réaction de Nicolas Bénézet après le tirage du 7ème tour de la Coupe de France


Coupe de France - Causeries d'après tirage...

Nicolas BENEZET (joueur du Nîmes Olympique) : "Tout d'abord, le fait de recevoir est une excellente chose. Après, affronter Luzenac ne sera pas une mince affaire. On a déjà joué cet adversaire à deux reprises la saison dernière. Nous l'avions emporté mais comme tout le monde le sait, un match de coupe est toujours particulier et nous ne sommes pas à l'abri d'une déconvenue. C'est pour cela qu'il faudra être très concentré et tout donner. Je ne sais pas si le coach va mettre l'équipe type mais les joueurs qui seront sur le terrain donneront le maximum. Surtout face à une formation hiérarchiquement inférieure. C'est toujours compliqué de gérer ces rencontres, on l'a vu à Alès l'année dernière. La coupe de France est importante pour le club, le public, la ville. Nous devons nous qualifier pour le prochain tour."

 

Mustapha Bettache
Mustapha Bettache
Bernard Rahis (à droite)
Bernard Rahis (à droite)
Joseph Ujlaki
Joseph Ujlaki
Hassan Akesbi, Dominqiue Colonna (légendaire gardien de Reims) et Paul Calabro (Président du N.O.)
Hassan Akesbi, Dominqiue Colonna (légendaire gardien de Reims) et Paul Calabro (Président du N.O.)
Stanislas Golinski
Stanislas Golinski
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stephan Dakowski
Stephan Dakowski