Qu'elle est la véritable date de naissance du Nîmes Olympique ? 

Voici la réponse du club :

60 ans de Nîmes Olympique
60 ans de Nîmes Olympique
Acte de naissance de Nîmes Olympique
Acte de naissance de Nîmes Olympique

2 ans sont passés depuis la mort du S. C. de Nîmes et après de nombreuses réunions, palabres, discussions, 3 hommes vont finir par se faire entendre : Pierre Chabert, le futur Président administrateur, le docteur Robert Peyronnier futur président de la commission association et le docteur Darmon.

 

Nîmes Olympique voyait le jour le 10 avril 1937, enregistré à la Préfecture du Gard sous le numéro 320.

Le 4 juin 1937, Nîmes Olympique est admis à l'unanimité, il participera au groupe B de la deuxième division.

 

Le 8 août 1937, premier match amical contre le S. O. Montpellier venu gratuitement, première défaite 4 à 1. Le premier but de l'histoire du club est marqué par JOUMARD.

 

Le 22 août premier match officiel à domicile, première défaite contre St-Etienne 2 à 0.

 

L'Equipe était la suivante : BONCOEUR - CLAPSIS - MUNIER -WARD - MEISTER - AMEZIEUX -BONDON - REVERSAT - JOUMARD - MEJEAN - CELLIER (entraîneur joueur , Harry Ward, un anglais)

 

Le 8 novembre 1938, Dr. Darmon succède à Pierre Chabert à la présidence du club.

 

La 3ème saison sera noire car le 3 septembre 1939 c'est la déclaration de Guerre et le championnat s'arrête au bout de 10 journées.  Auparavant, le 23 mai 1939, Jean Chiariny est élu Président, le Dr Darmon devenant président d'honneur.

 

Mobilisé, puis en captivité, Jean Chiariny connait des débuts difficiles. Il revient de captivité lors de la saison 1944/1945. 

 

4 saisons de transition jusqu'en 1949/50 et la montée en 1ère Division. Un maintien tranquille jusqu'aux années 1957/1958 à 1962/63, période qui restera la meilleure aux palmarès du club (3 fois deuxième, 3 fois champion d'automne, 2 finales de coupe de France.)

 

De 1963/64 à 1966/67, années galères, deux barrages gagnés, un perdu et c'est la deuxième division.

 

De 1967/68 à 1977/78, Paul Calabro succède à Jean Chiariny, Nîmes Olympique regoûte aux joies de la 1ère division, avec 1 place de deuxième, 2 coupes d'Europe de de l'U.E.F.A. et une place de demi finaliste de la coupe de France.

 

De 1978/79 à 2006/2007, une lente agonie, les présidents se succèdent, les entraîneurs aussi, Nîmes descend en deuxième division en 80/81 et ne connaîtra les joies de la première division qu'à 3 reprises83/84, 91/92 et 92/93.

Seul l'année 1996 nous apportera un peu d'espoir avec une troisième finale de coupe de France et des retrouvailles avec  l'Europe et la coupe des Coupes. En 2001/2002, demi finale de la coupe ,de France mais descente en national....

 

De 2007/2008 à nos jours, la remontée en Ligue 2 avec en point de mire la Ligue 1...

Espérons que les voeux de Jean-Louis Gazeau  et des nombreux supporters se réalisent.

 

un serviteur du Nîmes Olympique
un serviteur du Nîmes Olympique
Mustapha Bettache
Mustapha Bettache
Bernard Rahis (à droite)
Bernard Rahis (à droite)
Joseph Ujlaki
Joseph Ujlaki
Hassan Akesbi, Dominqiue Colonna (légendaire gardien de Reims) et Paul Calabro (Président du N.O.)
Hassan Akesbi, Dominqiue Colonna (légendaire gardien de Reims) et Paul Calabro (Président du N.O.)
Stanislas Golinski
Stanislas Golinski
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stephan Dakowski
Stephan Dakowski