Réunie à Paris ce mercredi 29 décembre 2010, la Commission Fédérale de Discipline a décidé, suite aux incidents s'étant produits lors du match de Nîmes Olympique face à Istres (8ème tour de Coupe de France), de donner 1 match à huis clos avec sursis au Nîmes Olympique. 

 


Michaël Menetrier (Istres) : "C'est lamentable"

 

Michaël Menetrier, agressé par cinq pseudo-supporters nîmois, en a marre de la violence dans les stades.

 

 

Après avoir été agressé lors du match Nîmes-Istres, Michaël Menetrier est revenu avec nous sur ces incidents. S'il va mieux, il ne décolère pas envers les fautifs. (Photo : Icon Sport) 

 

Foot-National.com : Bonjour Michaël, tout d'abord comment ça va aujourd'hui?

Michaël Menetrier : Tout va bien merci! Je ne suis pas blessé et moralement ça va bien aussi.

 

Pour les lecteurs de Foot national qui n'auraient pas suivi l'actualité, peux-tu nous raconter les faits tels que tu les as vécus?

A la fin du match je suis allé au mileu du terrain pour voir Ludo Butelle (le portier du Nîmes Olympique, ndlr), et là je me suis retourné et j 'ai vu 5 supporters nîmois courir vers moi pour m'agresser. J'ai un pris un coup de pied et puis j'ai rendu les coups comme j'ai pu. Puis mes coéquipiers sont intervenus et la s'en sont suivies des scènes de violence.

 

Malgré ta grande expérience, du haut de tes 32 ans, as-tu déjà connu des situations similaires par le passé?

Non, c'est la première fois. Le reste du temps, ce sont des insultes voire des menaces mais jamais un envahissement de terrain comme cela s'est produit vendredi soir.

 

A qui en veux-tu le plus aujourd'hui? Aux pseudo-supporters ou à la sécurité du club qui n'a pas fait correctement son travail?

J'en veux surtout à ces cinq pseudo-supporters. Quant aux gens de la sécurité, ils n'étaient pas assez nombreux ou alors ils n'ont pas été assez réactifs. Par contre il ne faut pas faire l'amalgame entre le public nîmois et ces cinq-là. La grande majorité des supporters du NO sont là pour encourager leur équipe. Ce qui est désolant c'est que ce sont eux et le club qui vont payer pour ces débordements. Ils ont gâché aussi tout le travail que font les éducateurs dont je fais partie, en amont avec les gamins. On essaye de leur inculquer les vraies valeurs du sport, la tolérance, la non-violence et le respect. Qu'est ce que vous voulez leur dire après ça, quand ils voient ce type de comportement? C'est lamentable!

 

Quelles devraient être les suites à apporter au dossier en cours selon toi?

Les dirigeants de Nîmes ont portés plainte, les individus ont été identifiés et arrêtés, maintenant on va voir ce que la Fédération Française de Football va faire.

 

Est-ce qu'au club on envisage que la FFF prononce l'exclusion du Nîmes Olympique de la Coupe de France et que vous soyez qualifiés "administrativement"?

Le club est en attente des différentes enquêtes en cours. On reste évidemment attentifs à ce qui va se passer!

 

Une dernière chose à ajouter?

Oui, je voulais remercier toutes les personnes qui m'ont temoigné leur sympathie, et je dois dire que beaucoup de Nîmois m'ont apporté leur soutien. Merci à eux.

 

 

 

Communiqué du Nîmes Olympique

 
lundi 13 décembre 2010
Coupe de France : Nîmes Olympique / FC Istres

Suite aux incidents survenus après le match de Coupe de France au stade des Costières entre le Nîmes Olympique et le FC Istres, le club de Nîmes Olympique informe qu'à ce jour il a déposé une plainte contre cinq personnes identifiées, selon l'article L332-10 du Code du Sport "Le fait de troubler le déroulement d'une compétition ou de porter atteinte à la sécurité des personnes ou des biens, en pénétrant sur l'aire de compétition d'une enceinte sportive".

Il attend maintenant une convocation devant les instances de la Fédération Française de Football, afin de pouvoir s'expliquer sur ces évènements.

Nîmes Olympique. 

 


 


 

NIMES - ISTRES : LA F.F.F. va enquêter

 

L'instance disciplinaire de la Fédération française de football mettra dès jeudi le dossier des incidents de Nîmes-Istres (3-2), en Coupe de France, à l'instruction et décidera d'une convocation "d'ici à 15 jours-3 semaines", a indiqué lundi le directeur juridique de la FFF, Jean Lapeyre.

Le dossier va être mis à l'instruction car "devant des faits de cette nature, il faut chercher plus loin pour établir la réalité des évènements et les responsabilités".

L'éventail des sanctions comprend, entre autres, matches à huis clos, suspension de terrain, exclusion de la compétition en cours, exclusion de la compétition pour la saison suivante, ou même retrait de points en championnat, même si les faits ont eu lieu dans une Coupe puisque le match opposait deux équipes de mêmes niveaux (L2 dans le cas présent).

Au coup de sifflet final de la rencontre, remportée 3-2 par Nîmes à domicile vendredi, le portier d'Istres, Michaël Ménétrier, 32 ans, a été agressé par cinq supporteurs locaux ayant pénétré sur la pelouse. Une bagarre a alors éclaté entre eux et des joueurs d'Istres venus soutenir leur gardien.

 


"Je désapprouve totalement ce qui s'est passé et j'ai présenté mes excuses aux dirigeants istréens, avait déclaré Jean-Louis Gazeau, président du Nîmes Olympique. Cela n'aurait jamais dû arriver. Le service d'ordre était suffisant mais il est incontestablement intervenu trop tard". Les dirigeants du club sont en train d'étudier les bandes vidéo pour identifier les fautifs, notamment l'auteur d'un coup de pied porté à Michaël Ménétrier, afin de porter plainte contre eux.

Le club s'attend à être sanctionné mais pas sur le résultat sportif dans la mesure où l'incident est survenu alors que le match était terminé.

 

 

Stanislas Golinski
Stanislas Golinski
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes