Pour leur quatrième match de préparation, les Nîmois ont été battus par l’Olympique de Marseille 1-0, au stade des Costières. Les Crocodiles sont toujours à la recherche d'une première victoire. Norman Jardin.

Les Crocodile n’avaient plus joué au stade des Costières depuis le 28 février et une défaite 3-2 contre l’Olympique de Marseille, pour le compte de la 27e journée de ligue 1. Les Nîmois ont retrouvé leur pelouse fétiche, 163 jours après et face au même adversaire.

Sortant de deux défaites (Strasbourg 0-1 et Grenoble 0-2) et d'un résultat nul (Rodez 1-1), les coéquipiers d’Anthony Briançon avaient à cœur d’enfin triompher. Mais la tâche ne s’annonçait pas facile face au vice-champion de France.

C’est dans une configuration « titulaires » que Nîmes débutait la rencontre, moins Benrahou qui sort d’une blessure à un genou et que le staff avait réservé pour la seconde période. Les Crocodiles avaient opté pour un pressing haut dès le début du match. Une tactique payante qui offrait quelques opportunités offensives.

Le premier pétard était allumé par Ferhat qui lançait Roux, mais Mandanda devançait l’attaquant nîmois (4e). Ferhat encore, récupérait un ballon qu’il offrait à Koné dans la surface de réparation. Le Sénégalais marquait, mais il était signalé en position de hors-jeu (10e).

Ce bon départ était nuancé par une frappe de Sakai, à coté et signalé hors-jeu (11e), et une tentative de Payet que Reynet détournait (12e). Le tout donnant une premier quart-d‘heure globalement plaisant et intéressant côté Nîmois.

L’intensité de la rencontre baissait un peu au fil des minutes. Koné, peu inspiré jusque-là, résistait à Sanson, pour servir Roux dans la surface. Ce dernier s’écroulait au contact de deux défenseurs marseillais, mais madame Frappart n’accordait pas le penalty espéré (24e).

L’OM allait de mieux en mieux et sur un centre parfait de Payet, Caleta-Car sautait plus haut que les défenseurs nîmois pour placer une tête qui ne laissait aucune chance à Reynet (0-1, 30e). Les Crocodiles ne baissaient pas les bras et après un bon pressing le duo Philippoteaux – Ripart, initiait un double une-deux qui terminait en sortie de but (38e).

Dans la foulée, Ferhat tenait tête à Caleta-Car puis il tirait dans un angle très fermé, et Mandada repoussait le ballon (41e). Cette première période se terminait par un bon travail préparatoire de Philippoteaux et de Meling qui débouchait sur un centre en retrait de Deaux repris de la tête par Ferhat qui passait au-dessus (45e).

Le second acte était moins plaisant, il fait dire que les nombreux changements cassaient le rythme des débats. Toutefois Nîmes tentait sa chance à de nombreuses reprises. Tour à tour, Meling (51e) et Roux (54e) voyaient le cadre se dérober. En fin de match à la suite d’un tir de Benrahou repoussé par Mandanda, Duljevic ratait le cadre pourtant déserté (87e). Et enfin c’est Denkey qui échouait sur le gardien de l’OM (88e). Après quatre matches de préparation, le bilan nîmois est d’un résultat nul et trois défaites. Les Crocodiles joueront une dernière rencontre amicale le 15 août à Dijon.

NÎMES OLYMPIQUE (L1) – OLYMPIQUE DE MARSEILLE (L1) 0-1

Match amical. Stade des Costières (huis-clos). Mi-temps : 0-1. Arbitre : Mme Frappart. But : Caleta-Car (30e). Avertissement à Marseille : Kamara (69e).

Nîmes : Reynet – Ripart, Landre, Briançon, Meling – Cubas, Deaux (Fomba, 67e)  – Ferhat (Alakouch, 73e), Koné (Benrahou, 27e), Philippoteaux (Duljevic, 77e) – Roux (Denkey, 77e). 

Marseille : Mandanda – Sakai (Sarr, 45e), Alvaro (Balerdi, 45e), Celata-Car (Perrin, 82e), Amavi (Khaoui, 82e) – Rongier (Lopez, 62e), Kamara (Gueye, 70e), Sanson (Strootman, 62e) – Thauvin (Germain, 70e), Benedetto (Aké, 41e), Payet (Radonjic, 70e).

Anthony Briançon : "Face à Marseille, nous étions en configuration Ligue 1"

 

Dimanche soir, Nîmes Olympique a disputé un quatrième match amical depuis sa reprise le 22 juin. Les Crocos ont perdu 1-0 face à Marseille au cours d'une rencontre au contenu encourageant. 
"On a préparé ce match comme une rencontre de championnat avec la même préparation. Nous étions en configuration Ligue 1. Ca reste l’Olympique de Marseille en face mais aussi un match amical. C’était un bon match test et une prestation encourageante. Après quatre amicaux, il est notre match référence. On a bien mis en place les choses travaillées à l’entraînement. On a eu des occasions notamment à la fin de la seconde période. On a juste manqué d’efficacité et de lucidité dans le dernier geste. On a vu Birger (Meling) et Andrés (Cubas) très impliqués. La défaite est anecdotique, il faut regarder la prestation globale", indique le capitaine nîmois, Anthony Briançon.

Ce dimanche, Nîmes Olympique a bouclé son quatrième match amical de sa préparation estivale par une courte défaite face à Marseille au stade des Costières (1-0). Jérôme Arpinon, l'entraîneur des Crocos analyse cette rencontre.
"On a mis du contenu dans ce match, c'est encourageant. Offensivement, on sait qu'il faut qu'on travaille mais on se crée des occasions. Oui, c'est notre meilleur match amical. On est bien structuré défensivement, on forme des actions construites, un bon pressing. Le but est anecdotique. J'ai voulu laisser l'équipe à dix un petit moment car Benrahou revient de blessure et il lui fallait un échauffement poussé. J'ai pris ce but pour moi. Quand on fait une performance comme celle-là, forcément c'est encourageant. On va continuer de progresser. Cubas et Meling, c'est deux joueurs intéressants, ils s'intègrent parfaitement dans le groupe. Ils ont été acceptés par le jeu qu'il produise", détaille le technicien nîmois.

clic sur les photos pour agrandir

RECHERCHE ARTICLE OU PERSONNALITE

Stanislas Golinski
Stanislas Golinski
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes