Après sa défaite à Évian contre Strasbourg (1-0) lors de son premier match de préparation, le Nîmes Olympique s'est à nouveau incliné (2-0) contre Grenoble (Ligue 2) ce vendredi. 

Une première heure de jeu moyenne et une fin de match avec les remplaçants... Le Nîmes Olympique n'a pas convaincu pour son deuxième match de préparation. Alignés dans leur 4-2-3-1 classique avec Duljevic en meneur de jeu, les titulaires crocos ont manqué de mordant. Avec 37 degrés au coup d'envoi et une préparation physique pas encore achevée, les Nîmois ont quelques circonstances atténuantes, même s'ils n'ont presque jamais inquiété le pensionnaire de Ligue 2.

Si Ferhat d'un coup franc de 30 mètres (2e), puis Roux de la tête sur un corner côté droit de Meling (15e), ont tenté leur chance les premiers sans parvenir à cadrer, c'est bien Grenoble qui s'est montré dangereux le premier. Sur un centre de Semedo, Ravet tire en pivot mais Reynet parvient à capter. Le nouveau gardien des Crocos, régional de l'étape puisque son père Raphaël a jadis défendu les couleurs du club de rugby local, doit à nouveau faire preuve de vigilance sur une frappe de Pickel au rebond vicieux (34e).

Entre temps, Nîmes avait perdu beaucoup de ballons dans l'entre-jeu et ne s'était montré menaçant que sur un tir enroulé non cadré de Duljevic des 20 mètres. Le dernier quart d'heure est enfin à l'avantage des Crocos. Parfaitement lancé par Duljevic, Ferhat pique son ballon et croit tromper Maubleu, mais Nestor sauve sur sa ligne. Dans la foulée, Roux s'essaye à son tour à l'entrée de la surface mais croise trop son tir.

Au retour des vestiaires, Grenoble effectue neuf changements. Nîmes l'imite à l'heure de jeu. Jérôme Arpinon change toute l'équipe et celle-ci craque immédiatement. Lancé en profondeur, Renoud prend le meilleur sur Buades et centre pour Ondaan, seul dans la surface, qui marque d'une tête puissante. Fortement rajeunis, les Nîmois ne parviennent pas à se montrer dangereux en seconde période. Il faut attendre la dernière minute du temps réglementaire pour voir Denkey inquiéter Salles.

Plus tôt dans la partie, le gardien grenoblois est passé tout près du but de l'année : son dégagement parvenant à lober Nazih, trompé par le rebond, et passant à quelques centimètres du cadre. Dans la foulée, Renoud parti à la limite du hors-jeu, élimine le jeune gardien nîmois et sert Diallo qui n'a plus qu'à pousser au fond (2-0). Poussifs puis dominés les Crocos s'inclinent logiquement.

Boris Boutet

La feuille de match

Match de préparation. Grenoble FC38 - Nîmes Olympique (mi-temps : 0-0). Stade de la Saulaie à Saint-Marcellin. Environ 900 personnes.  Arbitre : M. Landry. 

Buts pour Grenoble : Ondaan (66e), Diallo (87e)

Avertissement pour Nîmes : Fomba (39e)

Grenoble : Maubleu - Gaspar, Monfray, Nestor, Mombris - Pickel, Belmonte, Benet, Ravet - Semodo, Anani. Entrés en jeu à la mi-temps : Salles, Loda, Straalman, Goteni, Abdala, Cissé, Michel, Pambou, Ondaan, Diallo, Renoud. 

Nîmes Reynet (Nazih, 60e) - Meling (Buades 60e) , Briançon (Miguel, 60e), Landre (Martinez, 60e, Chadli, 85e), Ripart (Alakouch, 60e) - Fomba (Cubas, 60e), Deaux (Valério, 60e) - Phillipoteaux (Chadli, 60e puis El Ftouhi, 79e), Duljevic (Denkey 57e), Ferhat (Alhinvi, 60e) - Roux (El Ftouhi, 60e puis Koné, 73e) .

clic sur les photos pour agrandir

RECHERCHE ARTICLE OU PERSONNALITE

Stanislas Golinski
Stanislas Golinski
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes