Les Nîmois n’ont pas convaincu contre des Ajacciens accrocheurs.

Les Nîmois ont conservé leur invincibilité, mais c’est une des rares choses positives que l’on gardera de ce troisième match de préparation. Il y a aussi l’efficacité de Ripart en attaque et de Bernardoni dans les buts. Pour le reste, il faudra mieux faire la prochainement fois. Après un nul à Béziers (N) 0-0 et une victoire contre Rodez (L2) 3-2, les Crocos ont été tenu en échec par l’AC Ajaccio 2-2.

L’équipe corse a pourtant terminée 17e de la L2 la saison dernière et a perdu une grande partie de son effectif. Cela n’a pas empêché l’ACA de poser beaucoup de difficultés à des Nîmois qui tâtonnent encore.

Il n’avait fallu pourtant que cinq minutes à Ripart pour tromper la vigilance de Leroy (1-0, 5e). Tout commençait bien et les Crocos maîtrisaient sans peine leur adversaire. Tout allait encore mieux quand, à la suite d’une faute de Leroy sur Miguel, Ripart corsait l’addition sur penalty (2-0, 25e).

Deux buts d’avance et pas de blessé, ce qui était presque un miracle vu l’engagement, parfois limite, que mettaient les Ajacciens dans les contacts. Tour à tour, Miguel, Valdivia, Philippoteaux et Ferhat en faisaient l’amère expérience. L'arbitre devait même sortir un carton jaune.

Le jeu proposé par Nîmes était plutôt plaisant et il était récompensé par quelques applaudissements du public Saint-Gillois. Mais peu à peu, les Crocos perdaient de leur superbe. L’Ajaccien Youssouf en profitait pour réduire l’écart juste avant la pause. Les Acéistes se montraient les plus dangereux et après avoir échoué une première fois sur le transversale (48e), ils égalisaient grâce à Avivel (2-2, 53e).

La jeunesse nîmoise entrait en jeu et les Crocos passaient en 4-4-2. Cela ne changeait pas la physionomie du match. À part des tentatives infructueuses de Valdivia (62e) et Sainte-Luce (84e), Nîmes ne parvenait pas à mettre en difficulté Ajaccio. Les deux équipes se séparaient sur le score de 2-2 et Bernard Blaquart n’était pas particulièrement satisfait de son équipe : "On n’a pas vu grand-chose. Ce n’est pas très bon et c’est insuffisant. Nous avons été trop souvent inquiétés sur les coups de pied arrêtés. On doit concéder moins d’occasion que cela." Sans commentaire.

Norman Jardin

Match amical. Stade d’Espeyran, à Saint-Gilles. NÎMES OLYMPIQUE (L1) – ATHLETIC CLUB D’AJACCIO (L2) 2-2 (mi-temps2-1). Buts pour Nîmes : Ripart (5e et 25e). Buts pour Ajaccio : Youssouf (45e) et Avinel (53e). Avertissement à Ajaccio : Lejeune (39e).

 

Nîmes Olympique : Bernardoni (Dias, 45e) – Paquiez (Denkey, 63e), Briançon (cap) (Guessoum, 63e), Martinez (Landre, 63e), Miguel (Sainte-Luce, 63e) – T. Valls (L. Valls, 45e), Valdivia (Porsan-Clémenté, 63e), Bobichon – Ferhat (Buades, 45e), Ripart (Karraoui, 63e), Philippoteaux (Park, 45e).

RECHERCHE ARTICLE OU PERSONNALITE

"S'il n'y avait que des équipes comme Nîmes Olympique en Ligue 1, on s'emmerderait moins"     (Pierre Ménès - Canal Plus)

clic sur les photos pour agrandir

Stanislas Golinski
Stanislas Golinski
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes