Nîmes Olympique : 3 – Toulouse FC : 1

Match Amical – stade Stéphane Diagana (Vergèze) - 17h

Buteurs : Alioui (11e sp), Kouakou (60e) et Thioub (89e) pour Nîmes, Cafaro (7e) pour le TFC

 

Composition du Nîmes Olympique : Gallon - Angoula - Briancon - Harek - Paquiez - Ripart - Ait Fana - Alioui - Kouakou - Valls - Fabre
La composition du TFC : 
Goicoechea - Amian, Jullien, Veskovac, Sylla - Blin- Bodiger, Pi, Sirieix (cap), Cafaro -Toivonen

 

Première période

Dominateurs dès les premiers instants de la rencontre, il faut peu de temps avant de voir les Violets à l'attaque. Cinquante-cinq secondes pour être précis. Aligné d'entrée, Mathieu Cafaro obtient un coup-franc sur son aile gauche. Le Pitchoun le tire et trouve Christopher Jullien au point de penalty. Ralentie par un nîmois, sa tête ne surprend pas Gallon.

La deuxième offensive sera déjà la bonne pour les Violets. Sur un corner obtenu par Ola Toivonen, Mathieu Cafaro profite de la sortie manquée de Gallon pour pousser le cuir au fond des filets. Le Pitchoun inscrit alors – depuis le point de penalty - son premier but avec les professionnels. (7e ; 0-1).

 

Intéressants dans le jeu, Alexis Blin et ses partenaires vont pourtant se faire piéger sur un centre anodin. A première vue trop long, le ballon vient toucher la main de Kelvin Amian, surpris. Monsieur l'arbitre désigne, à la grande surprise des toulousains et des spectateurs, le point de penalty. Rachid Alioui s'empare du cuir, et l'envoie en force à la droite de Mauro Goicoechea. Pourtant bien parti, le portier uruguayen ne peut rien. (11e ; 1-1).

Malgré cette égalisation, les hommes de Pascal Dupraz ne tardent pas à repartir de l'avant. Mathieu Cafaro, déjà buteur, remonte le ballon avant de s'essayer à une tentative des 25m. Gallon, cette fois, ne se fait pas surprendre. (13e). Les Nîmois ne sont pas en reste, et répondent par Kouakou. La frappe du joueur prêté par Caen passe à côté (16e).

Les acteurs ont besoin de souffler. L'arbitre répond à leur demande avec le premier cool-break de la rencontre. Rafraîchis, les Violets repartent de l'avant. Après une remise astucieuse d'Ola Toivonen, Cafaro prend le couloir droit, avant de centrer pour Sirieix en pleine course. Par deux fois, le capitaine tente de tromper Gallon, sans succès (28e).

Il faut attendre dix minutes pour assister à une nouvelle – et dernière – offensive violette dans ce premier acte. Ola Toivonen est servi aux 25m plein axe, puis obtient un bon coup-franc. Le Suédois s'essaie à une lourde frappe. Gallon veille et repousse... sur Pi. Avec de la chance, la balle retouche le portier avant de sortir en corner (38e).

Seconde période

Le premier événement n'est pas un fait de jeu, mais une succession de changements.Trois Pitchouns entrent en jeu avec Pélican, Jarzabek et Bedos. Si le match baisse en intensité, les Nîmois continuent de jouer leurs coups à fond. Par deux fois, Kouakou met le feu à la défense des Violets. Seulement, sur sa deuxième tentative, le buteur trouve la faille, idéalement servi au point de penalty, et trompe Goicoechea parti à sa rencontre. (60e ; 2-1).

Clairement, les occasions ne sont pas nombreuses en seconde période, et les deux coachs se décident à modifier considérablement leur équipe. Le TFC compte, à vingt minutes du terme, de très nombreux Pitchouns sur la pelouse, avec les entrées de Sebban , Clément-Triaut ou Khalid. A quinze minutes du terme, une tête nîmoise fait passer de nouvelles sueurs dans les rangs violets, mais passe finalement au dessus (74e). 

 

Constituée de très jeunes joueurs, l'attaque toulousaine peine à mettre en difficulté la défense provençale. Le score évoluera une dernière fois, mais toujours en faveur des Nîmois. Bien servi dans la profondeur, Sada Thioub termine le travail de ses coéquipiers en inscrivant un dernier but sur contre. Les Violets s'inclinent face à la formation nîmoise sur le score de trois buts à un. 

Mustapha Bettache
Mustapha Bettache
Bernard Rahis (à droite)
Bernard Rahis (à droite)
Joseph Ujlaki
Joseph Ujlaki
Hassan Akesbi, Dominqiue Colonna (légendaire gardien de Reims) et Paul Calabro (Président du N.O.)
Hassan Akesbi, Dominqiue Colonna (légendaire gardien de Reims) et Paul Calabro (Président du N.O.)
Stanislas Golinski
Stanislas Golinski
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stephan Dakowski
Stephan Dakowski