Fethi Harek : "On a beaucoup de regrets parce qu'on pense qu'on méritait plus de gagner que de perdre. Mais il faut voir le côté positif et cette belle série sans défaite qui continue. Et puis on marque trois buts à l'extérieur, c'est quand même pas mal... " De son côté, Bernard Blaquart, l’entraîneur du Nîmes Olympique, trouve que ce match nul est plutôt logique : "On a le sentiment qu'on aurait pu prendre les trois points de la victoire, mais en même temps au vue de la physionomie de la rencontre on aurait pu aussi le perdre. Ce que je retiens ce soir, c'est qu'on a proposé un beau football. On a prouvé que l'on peut faire du spectacle à partir du moment où on évolue sur une bonne pelouse."

 

 

Bilan de la soirée : 10ème place, 3 305 spectateurs et 1 500ème but de Nîmes en Ligue 2.

 

Le Red Star FC et le Nîmes Olympique n’ont pas réussi à se départager dans un match spectaculaire. Premier buteur de la soirée, S. Keita a mis fin au mutisme du club audonien, qui n’avait plus marqué depuis un mois. Arrivé en fin de mercato, le Nîmois Kouakou a déjà marqué 4 réalisations en 6 rencontres. En s’offrant un doublé, il a marqué le 1500e but des Crocodiles en Domino’s Ligue 2.

 

 

Les 16 joueurs retenus pour le déplacement au Red Star.

Gardiens : Gauthier Gallon – Yan Marillat

Défenseurs : Gaëtan Paquiez – Sofiane Alakouch – Anthony Briançon – Fethi Harek – Zié Diabaté

Milieux : Florian Fabre – Larry Azouni – Téji Savanier – Ousmane Cissokho – Karim Ait Fana

Attaquants : Renaud Ripart – Rachid Alioui – Christian Kouakou – Clément Depres

BERNARD BLAQUART EST REVENU SUR LE MATCH EN POINT PRESSE :
« On a eu quatre jours de repos. Les joueurs avaient besoin de couper un peu. On s’est reposé puis on a repris le travail derrière. Le plus dur c’est de s’y remettre. Au fur et à mesure que la compétition approche les joueurs sont de plus en plus concernés. On réussit plus à l’extérieur, on a fait cinq bons matches à l’extérieur, je n’ai pas d’explication. C’est un constat général de ce début de saison, les équipes ont tendance à prendre plus de points à l’extérieur que les années passées. Pourtant à chaque fois qu’on joue à domicile on a l’ambition de gagner, on se sent bien aux Costières, avec notre public qui nous soutient. Mais notre objectif c’est gagner. A domicile, à l’extérieur, on veut gagner.

Le Red Star aussi a des difficultés à la maison. Ils ont mal démarré, comme nous. Je pense qu’ils ne sont pas à leur place. Pour moi, même s’ils ont perdu quelques joueurs cet été, ils se sont bien renforcés. Parfois la mayonnaise met du temps à prendre. Ils jouent aussi dans un stade qui n’est pas le leur. Le vrai stade du Red Star c’est Bauer. Ils jouent dans un beau stade, mais qui n’est pas leur stade. Et leur public forcément ne les suit pas vraiment. C’est dommage pour eux avant tout, mais pour le football aussi. »

 

A l’image de son buteur Rachid Alioui, 2e du classement officiel des buteurs de Domino’s Ligue 2 (7 buts), le Nîmes Olympique brille tout spécialement loin des Costières cette saison. Quand la saison passée à pareille époque le club pointait au dernier rang du classement à l’extérieur sans point ni but inscrit, les Crocos sont cette saison en tête du même classement avec déjà dix points ramenés de leurs déplacements, soit 77% de leurs points obtenus depuis la 1ère journée.

A lui seul, Rachid Alioui a inscrit 56% des bus du NO à l’extérieur (5 buts), soit le meilleur total d’un buteur à égalité avec Faneva Andriatsima (FCSM). L’attaquant nîmois est même impliqué sur 78% des buts des siens en dehors des Costières avec ses deux passes décisives supplémentaires. Son association avec Christian Kouakou (2 buts) représente 78% des buts nîmois, les deux attaquants étant impliqués sur huit des neuf buts gardois en déplacement.

Le Nîmes Olympique en Domino’s Ligue 2 :
1er au classement à l’extérieur 
1er au classement des attaques à l’extérieur 
1er au classement des tirs tentés
2e meilleur pourcentage de duels au sol gagnés
3e au classement du nombre de duels aériens gagnés/match

Lors de sa série en cours de trois victoires en déplacement, le Nîmes Olympique a toujours suivi la même recette. A chaque fois, les Crocos ont ouvert la marque dans les dix premières minutes de jeu, portés par une attaque qui a effectué le plus grand nombre de tirs à l’extérieur (76 tirs) et rencontre une belle efficacité avec 57% des tirs cadrés convertis en buts. De quoi en faire l’attaque la plus prolifique du championnat à l’extérieur (9 buts) et la plus rapidement en action (5 buts dans le 1erquart d’heure – meilleur bilan de Domino’s Ligue 2). Une 4e victoire consécutive en déplacement face au Red Star FC constituerait un nouveau record pour le club en Domino’s Ligue 2. Et ce, alors que les Crocos ont atteint lors de la 9e journée les 400 victoires en Ligue 2 face au Gazélec.

Stanislas Golinski
Stanislas Golinski
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes