Mathieu Michel dans l'équipe type de France Football


Olivier Dall’Oglio : Je ne suis pas satisfait de l’entame de match. On s’est créé énormément d’occasions. On n’est pas assez tueurs. On n’est pas bons dans la finition. Je suis remonté contre mon équipe sur les 20 premières minutes où on est venu prendre le soleil à Nîmes. Et je trouve qu’on a pris un but d’une naïveté… Je suis un peu en colère. Je suis derrière mes attaquants pour qu’il se bouge le cul !

José Pasqualetti : On est tombé sur la meilleure équipe qu’on ait jouée depuis le début de la saison. Techniquement et physiquement, c’est au-dessus. On a de la chance d’avoir un grand Mathieu Michel. On a tout de même le mérite d’avoir pris un point. Ca ne fait pas avancer, mais ça ne fait pas reculer non plus. On a fait un match sérieux face à une équipe qui a deux classes d’écart.

Jérémy Cordoval : On a joué contre une bonne équipe de Dijon qui mérite sa première place. C’est un beau collectif. A la fin du match, on était déçu parce qu’on voulait faire un résultat. C’est compliqué d’avancer en faisant des nuls à domicile. Mais on a montré de belles choses : faut aller de l’avant !



Stanislas Golinski
Stanislas Golinski
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes