Après ce match nul hier aux Costières face à l'AC Ajaccio, les joueurs et le staff sont revenus sur cette soirée lors de la traditionnelle conférence de presse. Côté nîmois, le geste - un doigt d'honneur aux supporters - de Riad Nouri était sur toutes les lèvres.

José Pasqualetti, entraineur Nîmes Olympique

"Il y a eu un bon match avec beaucoup de fluidité, mais je peux regretter le manque de prise de culot sur les frappes. On a eu une bonne préparation. Après, d’une façon ou d’une autre j’allais être malheureux ce soir. Je regrette le geste de Riad Nouri, je ne sais pas ce qui s'est passé, il a fait une saison intéressante. Il faut convenir aussi que les journalistes, les entraineurs et les supporters n’ont pas tous les droits. Il y avait aussi dans ma tête le match de CFA de demain. Je n’étais pas debout parce que je suis fatigué en ce moment."

Olivier Pantaloni, entraineur AC Ajaccio

J’avais qualifié le match de »plus important de la saison «. Notre objectif c’était de passé à la 17 ème place. On était venu pour gagner, on mène 1 à 0 à la mi-temps, on a essayé de tenir et conserver ce but d’avance. L’égalisation nous a plongé dans le doute, la fin du match a été très crispante pour tous le monde. L’objectif de la 17 ème place est atteint, on est soulagé. Aujourd’hui on a les cartes entre nos mains, on sait ce qu’il nous reste à faire. On a retrouvé l’état d’esprit depuis deux ou trois matchs. Il y a des cadres qui ont pris conscience du maintien à Ajaccio, c’est une bonne chose.

Toifilou Maoulida en conférence de presse après la victoire face à Tours FC. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

Toifilou Maoulida en conférence de presse. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

Toifilou Maoulida

"Le contrat est rempli ce soir, le coach et le président nous ont félicité. On a tout donné pour le club, même si on n’a pas gagné, on a fini avec un beau match à domicile. Riad est quelqu’un d’impulsif et sanguin, on ne sait pas ce qui s’est passé, mais il ne faut pas dramatiser, il n’y a rien de méchant. C’était un membre très important de l’équipe, il a eu son rôle dans ce maintien. Ce club ne mérite pas de descendre. La fédération a bien fait de retarder la décision pour ne pas fausser le championnat, j’espère qu’elle nous sera favorable. On veut finir en beauté à Angers, à nous de porter nos couleurs et de faire un gros coup. Sans toute ces histoires, on aurait pu se battre vraiment pour le podium. Je suis encore sous contrat et dans l'attente , on ne peut pas se projeter sur la saison prochaine."

Romain Elie, Nîmes Olympique. Photo Tony Duret Objectif Gard

Romain Elie, Nîmes Olympique. Photo Tony Duret Objectif Gard

Romain Elie

"Je suis déçu, ils sont venus clairement chercher le match nul. On est frustré car on avait la main mise sur le match, dommage que l’on ne se soit pas créer plus d’occasion franche. J’ai eu des moments difficiles cette saison, je savais que j’avais besoin de temps mais je pensais revenir plus vite. En ce moment je me sens bien, à mon niveau. Il y avait de la nervosité chez eux car ils se devaient de ne pas perdre. On y a mis de l’engagement car il fallait gagner ce match. Cavalli on le connait, il va chercher la provocation, on était pas surpris. Je pense que c’est bon signe si on attend autant de temps la décision de la fédération, cela signifie probablement qu’ils vont contredire la ligue."

Mustapha Bettache
Mustapha Bettache
Bernard Rahis (à droite)
Bernard Rahis (à droite)
Joseph Ujlaki
Joseph Ujlaki
Hassan Akesbi, Dominqiue Colonna (légendaire gardien de Reims) et Paul Calabro (Président du N.O.)
Hassan Akesbi, Dominqiue Colonna (légendaire gardien de Reims) et Paul Calabro (Président du N.O.)
Stanislas Golinski
Stanislas Golinski
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stephan Dakowski
Stephan Dakowski