L'avant-match (entraînement du 11 juillet à 9 H 30)

 

Merville toujours blessé, Dalmat a effectué un entraînement ultra léger.

 

 

 

LE MATCH

 

Seydou Koné (Nîmes Olympique) marquera le 2e but de son équipe (53e) - Photo © objectifgard.com 

 

Nîmes Olympique a encore marqué 3 buts, après sa victoire face à Valence pour son premier match amical samedi dernier. Mais Uzès, n’a pas démérité devant son public du Stade Pautex, qui attend encore l’installation de nouvelles tribunes.

 

L’équipe entrainée par Samuel Cruz a fini par faire trembler les filets du gardien Nîmois remplaçant, en l’absence de Merville, qui ne devrait pas revenir avant trois semaines pour une blessure musculaire, et qui pourrait manquer le match face à Auxerre.

Le milieu Pablo Martinez a marqué à la 75e minute pour Uzès, alors que Nîmes menait déjà 2 à 0, grâce à son défenseur Vincent Carlier par une reprise à ras de terre sur un corner d’Amewou.

Ensuite c’est à la 53e minute que l’équipe entrainée par Victor Zvunka a fait le break par Seydou Koné. Mais au lieu de dérouler, par des erreurs de placement et de concentration, les Crocos ont laissé revenir Uzès-Pont, qui n’a jamais rien lâché. Même si les Uzétiens ont eu quelques occasions de revenir à 2 partout, la maîtrise du match est à attribuer au Nîmes Olympique qui a même fait tourner son effectif. A noter que Mathieu Robail a marqué son premier but après un centre de la gauche de Tarek Bensaïd, et une passe de Nicolas Bénézet pour le milieu transfuge de Bastia, qui reprend du droit à ras de terre (86e).

Alors que le match se termine, les Crocos se paient même le luxe de rater une énorme occasion par Niflore, seul devant le gardien, qui part finalement s’isoler à gauche de la surface, après une passe en profondeur de Robail, qui finit en trombe. 

 

 


Nîmes Olympique s'est imposé face à Uzès Pont du Gard (3-1)

 

 

 

 

uzes-nimes 

Mi-temps : 0-1. Spectateurs : 750 entrées.
Arbitre : M. Hamel.
But pour Uzès : Martinez (77e).
Buts pour Nîmes : Carlier (43e), Koné (57e), Robail (88e).


UZÈS : Robinet (Ponzio, 70e) - Alemany (Mocquet, 76e), Polge (Garcia, 45e), Martinez (El Yazghi, 76e ; Benmeziane, 82e), Douich (Ech Cherghi, 76e) - Jamaï (Martinez, 64e) - Chavas (Heekeng, 45e), Ouchène (Rahmouni, 64e), F. Fabre (cap., C. Fabre, 64e), Larbi (Boukhari, 64e) - Benmeziane (Guider, 64e). Entraîneur : Samuel Cruz.
NÎMES : Al-Shaïbani (Michel, 45e) - Haddou (Bensaïd, 75e), Stosic (Boche, 45e), Carlier (Bouby, 83e), Bouby (Sbaï, 45e) - Parpeix (Niflore, 67e), Amewou (Hsissane, 45e) - Haguy (Benezet, 45e), Ogounbiyi (Piocelle, 58e), Robail (Ripart, 34e ; Benyahia, 75e) - Koné (cap., Thibault, 58e ; Robail, 83e). Entraîneur : Victor Zvunka.

 

L'après-match

Samuel Cruz (au premier plan), entraineur d'Uzès-Pont (National) - Photo © objectifgard.com / MA

 

Samuel Cruz (entraineur de l’Entente Sportive Uzès Pont du Gard) :

« C’était un peu poussif ce soir. Nous, on a eu du mal ce soir. Il y a eu des phases intéressantes par intermittence. Mais c’est plus une question de cycle de préparation. Je ne crois pas que ce soit l’écart de niveau qui ait dicté le résultat. On n’a pas assez eu de temps forts pour les mettre en danger. En première mi-temps, on rentre avec un désavantage d’un but alors que les deux plus grosses occasions dans la surface de réparation, c’est nous qui nous les procurons. L’apprentissage du haut niveau il est peut-être là : tout se joue sur des détails, sur des coups de pied arrêtés et sur l’intention pendant 90 minutes, c’est ce qui nous a manqué ».

Victor Zvunka (entraineur du Nîmes Olympique) :

Victor Zvunka (entraineur Nîmes Olympique) observant le but de Martinez pour Uzès-Pont - Photo © objectifgard.com / MA

« Il y a eu de l’amélioration dans le jeu. On a su alterné une période forte et une moins forte. Et en plus il y a eu des buts. C’est important même si on a eu du mal a trouvé le bon tempo. Mais c’est normal aussi parce qu’Uzès n’est pas facile à jouer. Par contre, il y a des repères qui commencent à se faire entre joueurs ». Sur les difficultés et les erreurs : « C’est logique parce qu’en deuxième mi-temps il y a eu beaucoup de changements avec des joueurs qui ne jouaient pas à leur poste et qui manquaient de repères. En face, ils perdaient 2 à 0, et c’est normal ils ont poussé pour revenir au score ». Un mot de la performance d’Uzès-Pont ? « J’ai vu de la qualité. De la vitesse et de la percussion surtout. Et quand on leur laisse trop le champ libre, ils sont dangereux ».

Mathieu Robail / Sur son but du pied droit sur une passe de Bénézet, après un centre de Bensaïd (au deuxième poteau) : « un but du pied droit. Il faut en profiter parce que je n’en marquerai pas beaucoup comme ça […]. C’est bien pour la confiance, en plus il y a la victoire au bout. […] Sur le contenu, je pense que l’on est monté d’un cran par rapport au match de Valence. Après, tout n’a pas été parfait. Mais cela reste un match de préparation. Le plus important ça reste le championnat ».

 

Mustapha Bettache
Mustapha Bettache
Bernard Rahis (à droite)
Bernard Rahis (à droite)
Joseph Ujlaki
Joseph Ujlaki
Hassan Akesbi, Dominqiue Colonna (légendaire gardien de Reims) et Paul Calabro (Président du N.O.)
Hassan Akesbi, Dominqiue Colonna (légendaire gardien de Reims) et Paul Calabro (Président du N.O.)
Stanislas Golinski
Stanislas Golinski
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stanilas Golinski quand il avait 80 ans, toujours fidèle à Nîmes
Stephan Dakowski
Stephan Dakowski